11 Feb 2018

L’Institut biblique Elie envoie 35 nouveaux missionnaires pour pêcher des âmes

L’église pentecôtiste « Ministère international le réveil des derniers temps » a jubilé ce dimanche. Son institut de formation dénommé « Institut biblique Elie » (IBE) a délivré pour la 5ème fois depuis 2007, des diplômes de fin de formation de deux (2) ans à 35 personnes, dont une quinzaine de femmes.

Ces récipiendaires couronnés au cours d’une cérémonie en présence d’éminents hommes de Dieu, sont désormais aguerris, non pas pour devenir des pasteurs mais pour suivre la recommandation faite par Jésus Christ dans le livre de Marc chapitre 16, à partir du 15ème  verset.

« Jésus, en partant de la terre, a donné une mission à tous ceux qui le suivent. Leur première mission, ce n’est pas de devenir des pasteurs mais d’être des chrétiens capables de convaincre d’autres personnes à suivre Christ, d’évangéliser, d’aller pêcher des âmes et d’impacter le monde avec cette vie », a indiqué le révérend Dieudonné Adadzi, directeur-fondateur de l’école.

Cette formation faite en deux langues (français et Ewe) et totalement gratuite, selon le pasteur, est ouverte à tous les chrétiens à la quête de la connaissance divine. « Nous avons décidé de former gratuitement les étudiants qui s’inscrivent à notre institut afin qu’ils soient affermis et qu’ils soient inébranlables devant les fausses doctrines et les faux pasteurs et docteurs qui rugissent en ces derniers temps », a-t-il ajouté.

Pendant deux (2) ans, ces récipiendaires formés au sein de l’église à Nukufu-Wuiti à Lomé et à Assahoun (53 km au nord-ouest de Lomé), ont été moulés dans les rouages de onze (11) doctrines, à savoir les doctrines de l’écriture, de Dieu, de Jésus Christ, du Saint Esprit, des anges, de Satan, du péché, du discernement, sur les voix, la prière d’intercession et l’escatologie.

Pour cette promotion de 35 étudiants formés à la suite de 47 autres au cours des 4 premières vagues dont certains sont devenus des pasteurs titulaires, la joie est immense.

« Notre promotion a pour nom la grâce. Nous étions au nombre de 55 à avoir commencé les cours en 2016 mais le parcours devenant compliqué, certains ont abandonné. Nous sommes 35 à pouvoir tenir pour parvenir à la fin des deux ans de formation qui nous a permis d’apprendre les doctrines. Nous estimons que Dieu nous a fait grâce pour traverser les épreuves qui ont jonché notre formation », a expliqué Dela Evans, porte-parole de la promotion.

La cérémonie a été également l'occasion d'honorer les enseignants qui interviennent dans l'institut contre zéro franc. Inter-dénominationnel, l’Institut biblique Elie (IBE) existe à Lomé, à Assahoun et à Sokodé. Les premiers responsables de cette église comptent ouvrir très prochainement un nouvel institut à Kpalimé et couvrir dans les prochaines années tout le Togo.

Read 361 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…