30 Jan 2018

La FOADDIP en ordre de bataille pour la réalisation des ODD au Togo

Le Togo vient de marquer un pas important dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) avec le lancement officiel de la Fédération des organisations associatives pour le développement durable qui intègre le peuple (FOADDIP).

C’est au cours d’une convention tenue au Palais des congrès de Lomé ce mardi, en présence de 3000 délégués venus des 387 cantons que compte le pays et d’un représentant du ministère de la Planification du développement.

Pour la réalisation des 17 ODD, la FOADDIP s’est doté des bureaux cantonaux, préfectoraux et régionaux qui seront coiffés par un bureau national présidé par Germain Essohouna Méba, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT).

« Cette lourde responsabilité qui consiste à lancer sur les rails le train à grande vitesse de la reproduction commune, permettra de réaliser à brève échéance les ODD. Grâce à notre grande mobilisation de capacité de production, nous pouvons atteindre ces objectifs avant 2030 et prouver ainsi au reste du monde qu’une petite révolution s’est déclenchée dans un petit pays de l’Afrique au sud du Sahara », a déclaré Gabriel Batawila, premier vice-président de la FOADDIP.

Même le gouvernement compte sur cette fédération. « Cette intelligence dont les initiateurs ont fait preuve témoigne que le génie togolais est capable d’aller au-delà de tout. J’imagine la tâche qui les attend. Tout ce que vous ferez pour donner un peu d’espoir au citoyen, pour permettre à un citoyen de survivre et pour qu’il ait la joie, le gouvernement vous y encourage », a indiqué le représentant du ministre de la Planification du développement.

Le réel travail de la FOADDIP pour l’atteinte des 17 ODD au Togo

Pour réaliser au Togo les 17 objectifs que les dirigeants du monde entier se sont donnés en septembre 2015 au siège des Nations Unies, la FOADDIP va aider à l’élaboration et au montage technique socio-économique et financier des projets d’équipements sociaux, notamment les centres de santé, l’aménagement hydro-agricole et les projets d’entreprise notamment en agriculture, l’élevage de petites unités industrielles ou semi-artisanales. Concrètement, la fédération ne compte laisser un seul Togolais de côté.

Pour réaliser le premier ODD, le nouveau bureau va se charger de faire en sorte que tous les Togolais se retrouvent sur la plateforme de l’Entreprise sociale de marché commun (ESMC) qui compte aujourd’hui plus de 500.000 personnes.

Selon les données de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), au Togo, plus de la moitié de la population n’arrive pas à manger trois (3) fois par jour. En vue de parvenir à l’élimination de la faim, l’assurance de la sécurité alimentaire, l’amélioration de la production et de la promotion de  l’agriculture,  l’ESMC a trouvé la solution idéale au travers de sa première activité. Il s’agira de doter d’un bon de consommation de 30.000 francs CFA mensuels à toute personne qui serviront à la consommation des produits alimentaires togolais.

En ce qui concerne la bonne santé, le bien-être à tous et à tous les âges, la FOADDIP va identifier dans toutes les contrées, les besoins de la population en termes de centres de santé, de personnel et va travailler à avoir ces centres sur place.

L’éducation de qualité sera également garantie. Des solutions adéquates seront apportées dans les contrées où les élèves doivent parcourir une longue distance avant d’aller à l’école. Le travail de la FOADDIP consistera à doter chaque contrée des infrastructures scolaires adéquates.

Un travail sera également fait dans le domaine de l’égalité des sexes. A ce propos, il faut signaler que le genre est très pris en compte dans les bureaux cantonaux, préfectoraux, régionaux et même national où quatre (4) femmes siègent.

Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement et du travail décent,  près 884 jeunes recrutés dans les cantons mettront en œuvre la « production commune ».

Au Togo, le secteur primaire n’est pas tellement développé mais il occupe plus de 70%de la population active. Le secteur secondaire est pratiquement inexistant. Un coût de main sera porté à l’agriculture togolaise et des entreprises seront mises sur pied pour la transformation des produits qui sortent des champs.

Bref, il faut dire qu’aucun des 17 ODD ne sera laissé au hasard.  

Pour rappel, créée le 26 septembre 2015, au lendemain de l’adoption des 17 ODD, la FOADDIP est une entité mise en place par l’Entreprise sociale de marché commun (ESMC).

Read 348 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…