13 Sep 2017

 L’un est Président de la République. L’autre est chef de file de l’opposition. Le premier cherche à anéantir politiquement le second. Et il met toutes les astuces en place pour y parvenir. Le second  qui revendiquait entre temps l’opérationnalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles exige maintenant le départ du chef de l’Etat du Pouvoir. Cette nouvelle position de l’Opposant Fabre semble embarrasser. Beaucoup y voient déjà une volonté de tout bloquer et de ne pas voir s’opérer les réformes. Le Président bien sûr de lui, sachant qu’il quittera un jour son Pouvoir pourrait accepter les réformes mais pas avec des conditions imposées par l’opposition populiste. Gnassingbé et Fabre, l’un travaille pour détruire l’autre et le second pour protéger le fauteuil de son Président ! 

13 Sep 2017

« Depuis le 19 août 2017, les manifestations politiques organisées dans notre pays virent très souvent à des affrontements violents et graves. Ces manifestations ont parfois occasionné des pertes en vies humaines, des blessés et des dégâts matériels importants. La paix sociale est menacée ».

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…