11 Oct 2017

La mission de l’OIF n’est pas arrivée à Lomé

Attendue à Lomé du 10 au 13 octobre pour discuter avec les parties prenantes à la crise politique qui secoure le Togo depuis le 19 août, la mission de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), n’est pas arrivée à Lomé.

L’annonce ce mardi par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition de ne pas rencontrer une mission de l’OIF conduite par l’ancienne ministre nigérienne des Affaires étrangères, Aïchatou Mindaoudou Souleymane en est pour quelque chose ?

Selon RFI, une source proche de cette mission confie qu’elle est reportée « pour des problèmes de préparation ».

C’est la deuxième fois en quelques jours seulement que l’OIF n’arrive pas à venir à Lomé pour calmer les tensions dues aux réformes constitutionnelles et institutionnelles. La première fois, les bruits ont couru que c’est le gouvernement togolais qui aurait empêché cette mission de fouler le sol togolais.

Au Togo, les positions continuent de se radicaliser. Dans la matinée de ce mardi 10 octobre, l’opposition a annoncé pour le mercredi 18 octobre prochain, une marche qui va chuter devant les locaux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à Lomé. Dans la soirée, le ministre en charge de l’Administration, Payadowa Boukpessi convoque la presse et interdit les marches en semaine.

Read 954 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…