ADS
18 Sep 2020

Agbéyomé : ‘arrêter le prophète, c’est mettre un cautère sur une jambe de bois’

A la suite de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) qui l’a présenté au scrutin présidentiel du 22 février dernier, Agbéyomé Kodjo réagit à la garde à vue du prophète Esaïe. Selon l’ancien Premier ministre qui réclame à cor et à cri qu’il est le véritable vainqueur de cette élection, c’est une mesure complètement inutile que d'arrêter Kokou Dekpo, dit prophète Esaïe.

Le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) réagissait sur compte Twitter.

« L’arrestation du prophète Esaïe, c’est mettre un cautère sur une jambe de bois », a-t-il écrit.

Selon lui, ce qu’a dit ‘homme de Dieu’ qui passe déjà des jours au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la gendarmerie nationale, est un ‘décret divin’.

« La prophétie s’est réalisée et va se matérialiser », ajoute-t-il, précisant que plus vite Faure Gnassingbé se conformera à la vérité des urnes, ‘mieux cela vaudra pour lui’.

Arrivé 2ème, avec un peu moins de 20% des suffrages exprimés, selon les chiffres officiels, Agbéyomé Kodjo continue de clamer fort qu’il a gagné.

Après 3 convocations du SCRIC, l’ancien Premier ministre a atterri à la justice. Il a été libéré sous conditions. M. Kodjo aura été convoqué une 4ème fois par la justice mais ne déférera pas à la convocation. Depuis, l’acteur politique a disparu. Depuis son maquis, il n’a cessé de dire qu’il a gagné le 22 février dernier.

Read 797 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…