ADS
24 Jul 2020

Agbéyomé parle : ‘les leaders de l’opposition furent les émissaires du président sortant’

Depuis son lieu de cachette, suite à la convocation à lui adressée par le doyen des juges, le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) à la présidentielle du 22 février 2020, vient de se prononcer. Agbéyomé Kodjo donne les raisons qui ont conduit aux ‘persécutions’ dont il fait l’objet et au mandat d’arrêt international émis contre lui. Il fait savoir que des leaders de l’opposition ont été des émissaires du chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour venir lui proposer des choses ‘concrètes’ qu’il a rejetées.

Dans une audio précédé par l’hymne du Togo, l’ancien Premier ministre réitère que la victoire de la DMK à cette élection remportée selon les chiffres officiels par Faure Gnassingbé, ne fait l’ombre d’aucun doute.

« Je défends jusqu’à ma dernière goutte de sang cette victoire écrasante et historique du peuple togolais. Je ne vous trahirai pas », promet-il au peuple togolais.

Selon lui, c’est le refus de marchander les suffrages clairement exprimés par le peuple souverain qui constitue le motif de toutes les ‘persécutions’ politiques, judiciaires et la violation de ses droits les plus élémentaires ainsi que le mandat d’arrêt international délivré contre lui.

« Ils sont issus de tous les bords politiques qui furent en grand nombre les émissaires du président sortant à me faire des propositions concrètes et admettant explicitement la victoire sans ambages de la DMK à l’issue de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Des formations politiques issues de l’opposition, y compris les plus éminentes sont en grand nombre à admettre que la DMK a écrasé tous ses concurrents lors du scrutin. Mais en même temps, la nature humaine étant ce qu’elle est, ces mêmes leaders de l’opposition déclarent autre chose en public », souligne-t-il.

Pour le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), cet acharnement contre sa personne est une première en Afrique.  Il dit être contraint à consentir son exfiltration afin, dit-il, de coordonner vivant et libre cette ultime phase de la conquête de la liberté et de la dignité ‘bafouées’.

Pour une victoire finale du peuple togolais, Agbéyomé Kodjo donne des directives au peuple togolais. Il appelle à deux journées de jeûne et de prière, les 25 et 26 juillet prochains pour, dit-il, la délivrance totale du Togo.

Le 27 juillet, poursuit-il, sera dédié à l’action de grâce où chaque patriote togolais fera don de ce qu’il peut en reconnaissance de l’exaucement des prières par Dieu.

En tout cas, l’ancien Premier ministre qui dit être le vrai gagnant de la présidentielle du 22 février, annonce la fin imminente ‘de la tyrannie, de la désolation et de l’injustice à tous égards’.

Read 1491 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…