ADS
30 May 2020

Togo : Mgr Kpodzro gaze Gnassingbé, Assouma, Ayassor et Katanga de malédictions

L’archevêque émérite de Lomé ne décolère pas. Dans un message qu’il a prononcé jeudi, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro ne rate personne. Le patriarche qui a soutenu la candidature d’Agbéyomé Kodjo à la présidentielle du 22 février dernier, dit porter sa malédiction sur Faure Gnassingbé, Aboudou Assouma, Tchambakou Ayassor et le général Félix Abalo Katanga, jusqu’à leur septième génération, dit-il.

Il s'agit respectivement du chef de l'Etat, du président de la Cour constitutionnelle, du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et du chef d'Etat-major général des Forces armées togolaises (FAT).

Mgr Kpodzro persiste et signe, les ‘vrais’ résultats du dernier scrutin présidentiel ne sont pas ceux qui ont porté Faure Gnassingbé au pouvoir.  

« Je précise que cette malédiction ne peut faire l’objet d’aucune négociation et ne peut être levée sous contrainte de quelque nature que ce soit même si je finis par y consentir. Seul l’aveu de la vérité des urnes proclamée publiquement ou en privé peut en obtenir l’entière absolution », a-t-il lancé.

Le prélat a donc invité ce qu’il appelle les 2 ‘cours jumelles’, notamment la Cour constitutionnelle et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à revenir sur le ‘parjure blasphématoire’ et à proclamer les résultats qui donnent gagnant, le candidat de sa dynamique, Agbéyomé Kodjo.

« J’invite Faure GNASSINGBE à transmettre pacifiquement le pouvoir au véritable gagnant avant qu’il ne soit tard, car il n’est plus en capacité de conduire la destinée de la Nation togolaise qui lui a complètement tourné le dos. S’il s’entête, comme je l’ai déjà affirmé plus haut, il subira la colère dévorante de Dieu, et de façon implacable quoiqu’il fasse », a-t-il souligné.

Dans son message, celui qui a dirigé les travaux de la Conférence nationale souveraine ne rate pas sa famille religieuse qui est l’église catholique.

« Ma famille religieuse, pourtant la plus puissante de la planète, n’a que très mollement fait échos à mes poignants cris d’agonie alors que les soldats de Pilate et des pharisiens allaient commettre leur forfait, Judas s’étant déjà exécuté. Ooooh !!! Mère Eglise est-ce donc comme ça que tu assures la protection des tiens ? Le Christ notre grand maître sera-t-il fier de toi s’il revenait te découvrir dans cet état ? C’est criminel de traiter le vainqueur d’une élection et le patriarche nonagénaire d’une Eglise de cette façon. Je déplore l’absence de dignité et de morale au cœur de notre République », dit-il.

Il ne manque pas de faire un petit clin d’œil à l’église évangélique presbytérienne et à l’église méthodiste. Celles-là, il dit ne pas savoir de quel côté elles se situent exactement dans cette histoire.

« Pourquoi se murent-ils dans ce silence assourdissant qui frise la complicité et conforte le forçat dans ses desseins machiavéliques expansifs ? », se demande-t-il.

Read 3114 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…