ADS
22 Mar 2020

Togo : des femmes demandent à Gnassingbé d’organiser une passation en faveur de Kodjo

Dans la foulée de l’initiative qu’elles ont prise il y a quelques jours, les femmes de la dynamique Mgr Kpodzro ont adressé dimanche une lettre ouverte à Faure Gnassingbé. Conduites par Brigitte Adjamagbo Johnson, ces femmes togolaises qui se disent déçues par la politique du ‘champion’ de l’Union pour la République (UNIR), attendent du chef de l’Etat, de reconnaître la réalité de la victoire d’Agbéyomé Kodjo et d’organiser une passation de pouvoir.

Selon les auteures, en posant un tel acte, Faure Gnassingbé suivrait l’exemple d’un certain Alassane Ouattara, chef d’Etat de la Côte d’Ivoire et préserverait ses concitoyens d’atroces souffrances.

La suite, selon elles, c’est d’organiser une passation de pouvoir pour répondre enfin à la soif d’alternance de pouvoir des Togolais.

« Si vous avez encore besoin de vous convaincre de cette victoire, accédez à la demande de proclamation des résultats bureaux de votes par bureaux de votes : d’abord souhaitée par les partis politiques de l’opposition au rang desquels celui d’Agbéyomé Kodjo, ensuite promise avant le scrutin au groupe des ambassadeurs d’Allemagne, des Etats-Unis, de la France, des Nations-Unies et de l’Union européenne, et enfin réitérée au lendemain des élections par l’Ambassadeur des Etats-Unis », écrivent-elles.

Si cela n’est pas fait ainsi, soutiennent-elles, l’alternance se réalisera d’une manière ou d’une autre.  

« Rien, pas même la plus féroce des répressions n’a réussi à venir définitivement à bout d’un peuple décidé à prendre son destin en main. Nous finirons par nous soulever pour réaliser notre désir profond d’alternance », écrit Mme Adjamagbo Johnson.

Et si cette alternance se réalisait sans « vous », dites ces femmes à Faure Gnassingbé que la Cour constitutionnelle a déclaré gagnant du scrutin présidentiel avec 70,78% des suffrages, « vous entreriez forcément dans l’histoire par la petite porte et finiriez par rendre compte devant les tribunaux de Dieu et des hommes ».

Ce même dimanche, ces femmes ont demandé aux femmes togolaises sur toute l'étendue du territoire, de faire du bruit dans leurs différentes maisons à travers des casseroles, des vuvuzela et autres.

Read 1360 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…