ADS
Adedze : ‘nous ne ferons pas moins de 80% à Tsévié’ Kodjo Adedze, vice-président UNIR en charge de la région Maritime
13 Feb 2020

Adedze : ‘nous ne ferons pas moins de 80% à Tsévié’

Pour la première fois depuis le début de la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 22 février, l’Union pour la République (UNIR) a animé un meeting à Tsévié (35 km au nord de Lomé). Avec à leur tête Kodjo Adedze, vice-président du parti au pouvoir en charge de la région maritime, les militants de ce parti ont promis à leur ‘champion’, Faure Gnassingbé un coup K.O.

Tous les cadres UNIR de cette ville, chef-lieu de la région Maritime, ont tour à tour saisi l’opportunité pour crier à l’envi que leur parti veut réaliser au premier tour de ce scrutin présidentiel un carton plein. Pour les jeunes UNIR de Tsévié, il s’agira d’un score électoral ‘éclatant’ ou un plébiscite. Pour les femmes UNIR et les femmes du marché de cette ville, ce sera une victoire ‘retentissante’. 

Content de la mobilisation de ses frères et sœurs derrière lui pour la cause du candidat du parti UNIR, le ministre en charge du commerce a clamé haut et fort que cette ville sait ce qu’il faut pour elle et qu’elle veut démontrer qu’elle est totalement derrière celui qui est déjà au pouvoir.

« Nous ne ferons pas moins de 80%. Et au lendemain du 22 février, c’est la tête haute que je me présenterai devant le président de la République pour lui soumettre tout ce que vous voulez dans cette ville », a déclaré Kodjo Adedze en Ewe aux militants UNIR.

Devant les hommes et femmes de médias, le ministre s’est montré tout confiant. « Cette population s’est engagée avec nous à ce que notre champion puisse passer au premier tour. Nous en sommes conscients et cela sera fait », a-t-il lancé.

Avec Faure Gnassingbé, a-t-il poursuivi, la population togolaise bénéficie, au-delà de la croissance de l’économie nationale, des fondamentaux qui doivent permettre d’aller de l’avant. Il s’agit selon lui, de la paix, de la sécurité et de la stabilité.

« Il faut consolider ces acquis », a-t-il souligné.

Pour ce qui concerne la préfecture de Zio dont il est natif, le vice-président du parti UNIR, en charge de la région Maritime a fait savoir que Tsévié était une ville ‘très mouvementée’ et où la violence s’observait parfois.

« Depuis 2017, nous avons compris que notre pays ne se développera pas dans le désordre. Tout se passe bien dans cette préfecture grâce à Faure Gnassingbé qui, plusieurs fois, s’est rendu ici », a-t-il annoncé.

Ces dernières années, selon lui, Tsévié a bénéficié de l’attention des premières autorités du pays. Et cette attention, a-t-il énuméré, s’est traduit à travers la construction de la maison des jeunes et des femmes, des infrastructures qui se mettent en place. Il a aussi pointé du doigt des programmes d’appui aux femmes et aux jeunes.

« Ces projets sont appréciés. Note champion s’est engagé à réduire la pauvreté », a-t-il noté.

Read 828 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…