ADS
25 Jan 2020

Togo : Klassou clôt le 12ème FNPT, le plan d’urgence de transformation agricole dévoilé

Pays essentiellement agricole mais dont l’agriculture est toujours de subsistance, le Togo  vient de faire de la transformation agricole une cause nationale. Le plan d’urgence du gouvernement pour cette transformation agricole, a été dévoilé samedi à Kara (420 km au nord de Lomé) par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou. C’est lors de la clôture de la 12ème édition du Forum national du paysan togolais (FNPT).

« Des mesures fortes sont envisagées, notamment des investissements ciblés et des projets d’envergure pour renforcer les cultures de contre-saison afin d’assurer les productions tout au long de l’année, renforcer la transformation et la commercialisation des produits agricoles et agroalimentaires, instaurer des labels de qualité en vue d’accroître sensiblement les rendements et les revenus des petits producteurs d’ici 2025 », a-t-il annoncé aux acteurs des chaînes de valeurs agricoles qui ont fait nombreux le déplacement de Kara pour prendre part aux travaux de ce forum.

Au nombre des actions fortes qui seront mises en œuvre, le chef du gouvernement togolais a parlé de la mécanisation agricole et les aménagements hydro-agricoles. A ce propos, une campagne d’essouchage sera développée pour 500.000 hectares à prix subventionné, chaque canton et sa ZAAP et retenue d’eau, soit au total 400 ZAAP.

On parle aussi de la promotion et la valorisation des produits agricoles locaux. « La transformation agricole sera définie en grande cause nationale en vue de voir éclore dans chaque commune des unités de production et de transformation créatrice d’emploi. L’objectif recherché est d’accompagner la création d’au moins 2000 entreprises agricoles et d’organiser 50.000 femmes dans les opération de transformation, de conditionnement et de commercialisation des produits », a-t-il précisé.

Le plan d’urgence intègre le renforcement de l’accès des acteurs des chaînes de valeur agricole au financement, à l’assurance maladie et à la protection sociale. Au total, un million d’acteurs ruraux et agricoles sont visés d’ici 2022.

Le Togo veut intensifier l’agriculture biologique et la qualité labélisé Togo et développer la production animale et halieutique avec le soutien à la création des ranchs et la construction d’au moins un abattoir par région d’ici 5 ans.

Désormais, a lancé le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Koutéra Bataka, l’agriculture n’est plus seulement un travail au Togo mais devient un mode de vie.

Read 604 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…