15 Jan 2020

Togo : Pr Dosseh et Me Ajavon donnent le ton à de nouvelles manifestations

Va-t-on vers des manifestations politiques à la veille de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 22 février prochain ? C’est le vœu de certains Togolais. Se dénommant ‘forces du consensus démocratique’, ces Togolais ont exprimé mercredi leur volonté de mettre fin à ce qu’ils appellent ‘l’inacceptable’ à travers des manifestations populaires.

Composées, dit-on, de partis politiques, de candidats déclarés, de citoyens de la diaspora et de citoyens sans étiquette, ces 'forces' ont à leur tête Pr David Dosseh et Me Zeus Ajavon. En conférence de presse, elles ont appelé la population togolaise à se préparer pour de grandes manifestations populaires.

« Nous sommes aujourd’hui devant une situation juridique qui défie la raison, avec le gouvernement, le parlement et la Cour constitutionnelle dont les actes de violation des textes constituent une forfaiture. Toutes les forces démocratiques doivent unir leurs forces pour remettre le pays sur le droit chemin. Peuple togolais l’heure de la remobilisation a sonné. La lutte est longue mais tu as accompli une grande partie du chemin. Déploie tes ressources propres pour te sortir de cette situation de servitude », disent-ils dans leur déclaration.

Selon eux, la lutte qui va reprendre ne s’arrêtera qu’avec la victoire du peuple.

Les ‘forces du consensus démocratique’ ne s’inscrivent pas dans la démarche électorale en cours. Pour elles, la Cour constitutionnelle n’est ‘conforme’ ni à la constitution ni à la loi organique, le processus électoral en cours est ‘profondément vicié’ et les modifications de 26 articles de la Constitution du 14 octobre 1992 sont ‘anticonstitutionnelles’.

« Nous sommes aujourd’hui devant une situation juridique qui défie la raison, avec le gouvernement, le parlement et la Cour constitutionnelle dont les actes de violation des textes constituent une forfaiture. Toutes les forces démocratiques doivent unir leurs forces pour remettre le pays sur le droit chemin », soulignent-elles.

Pour ces forces, ce qui est en cours va se terminer avec un coup de force électoral. Un véritable désaveu des candidats de l’opposition en course pour la Présidence de la République.

Read 981 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…