14 Jan 2020

Togo-présidentielle : Adjamagbo s’en remet à Kodjo au détriment de Fabre et Wolou

L’opposition togolaise pourra-t-elle réaliser l’alternance tant attendue au sommet de l’Etat ? Quel candidat soutenir parmi la dizaine qui a fait acte de candidature, pour la réalisation de cette alternance que certains pensent impossible en 2020 ? Les partis politiques de l’opposition ont donc un choix à faire. La Convention démocratique panafricaine (CDDPA) vient de faire son choix.

Brigitte Adjamagbo Johnson et les siens choisissent le candidat du Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. Pour cette actrice politique, Agbéyomé Kodjo n’est pas exempt de défaut. Mais pour l’heure, au regard de l’objectif difficile de réussir l’alternance, c’est le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) qui fera l’affaire.

« Laissons l’histoire juger son parcours politique et parions surtout sur son option désormais inconditionnelle pour la démocratie, son engagement à obtenir les meilleures conditions pour un scrutin transparent, sa détermination à gagner les élections et à défendre nos votes, avec nous tous bien entendus. Parions finalement sur son engagement à mettre en place une transition ouverte à tous, pour des réformes et une refondation de l’Etat », écrit-elle.

Ce choix difficile et ce soutien pour un homme qui a travaillé pour le système en place, poursuit-elle, se fondent sur les péripéties du long combat pour l’alternance et la démocratie au Togo.

« Dans la quête de démocratie du peuple togolais, les candidats de l’opposition ont toujours gagné les élections dans les urnes, sans que nous n’ayons jamais pu prendre le pouvoir. De guerre lasse, les populations fatiguées de se voir voler leur suffrage, ont commencé par déserter les bureaux de vote, reprochant aux forces démocratiques de ne pas innover dans leurs stratégies électorales », explique par ailleurs Mme Adjamagbo Johnson.

La CDPA a donc lancé un appel pressant, aux partis politiques, aux syndicats, à la société civile et surtout aux populations togolaises à se mobiliser autour du candidat choisi par Mgr Kpodzro.

Il faut dire que c’est un choix difficile dans la mesure où Agbéyomé Kodjo n’est pas le seul candidat de l’opposition. Il y en a d’autres, notamment Jean-Pierre Fabre de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et Pr Komi Wolou du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR).

Ces 2 acteurs politiques, pour information, ont milité aux côtés de Mme Adjamagbo Johnson, au sein de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Read 1078 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…