03 Dec 2019

Togo : le réseau auteur de l’attaque du 23 novembre démantelé, le PNP en ligne de mire

L’affaire d’attaque des forces de défense et de sécurité à Lomé et Sokodé vient de connaître une évolution sensible. Après enquête, 18 personnes sont interpellées à Lomé, Sokodé et Sogankopé au Ghana. Ces 18 hommes ont été présentés mardi à la presse par la police nationale. Parmi eux, on peut reconnaître plusieurs dont un homme âgé qui serait le père d’un joueur international de football. Selon les informations, ces personnes font partie d’un mouvement dénommé ‘Tigre révolution’ déterminé à organiser une révolution qui à terme doit aboutir à la déstabilisation des institutions de la République.

Ce mouvement, soutient la police nationale, est créé par un Togolais résidant en Belgique dénommé Madjidou Toure, alias ‘Master Tiger’. Au départ de cette organisation ‘obscure’, souligne la police, il y a le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam.

« Suivant les déclarations des uns et des autres, c’est au cours des réunions du PNP qu’ils ont été approchés par des individus qui leur proposent de se joindre à un mouvement plus radical et révolutionnaire. Après l’accord, le numéro de téléphone de la recrue est envoyé à Master Tiger qui, étant l’administrateur du groupe, l’insère dans leur plateforme WhatsApp », déclare la police.

Interrogés, plusieurs de ces personnes arrêtées ont reconnu les faits et disent être membres de cette organisation obscure. D’autres encore semblent ne pas savoir pourquoi on les arrête. Un autre dit faire partie d’une organisation qui leur demande d’acheter des coqs pour des rituels mystiques.

En tout cas, pour la police, il s’agit d’un véritable réseau dont les adhérents se trouvent un peu partout dans le pays, notamment à Lomé, Sokodé, Tchamba et Anié.

« Pour leur protection spirituelle, l’un des 2 marabouts du groupe nommé Awali avait à sa disposition des tenues qu’il a préparées afin de protéger les membres contre les balles. Ces tenues leur ont été distribuées avant le jour qui est le 23 novembre dernier. A la réquisition du nommé Awali, une partie de ces tenues a été retrouvée », soutient la police.

Read 2324 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
ADS
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…