09 Nov 2019

Faure Gnassingbé et ses pairs promettent de ramener la paix en Guinée Bissau

La Guinée Bissau ne va pas bien. A la veille de l’élection présidentielle de de pays ouest africain, la crise sociopolitique qui le secoue s’empire. En sommet extraordinaire vendredi à Niamey, les chefs d’Etat et de gouvernement de cet espace communautaire ont décidé d’un certain de mesures pour calmer la situation et ramener la paix dans ce pays.

Faure Gnassingbé et ses pairs, après avoir examiné le rapport d’évaluation du comité ministériel de suivi de la situation sociopolitique bissau-guinéenne, se sont dits préoccupés des derniers développements. Ils ont pris la résolution de ramener la paix, la sérénité et la stabilité en Guinée Bissau.

« Dans la perspective des élections présidentielles du 24 novembre prochain, la conférence a décidé de l’envoi d’une mission de chefs d’Etat et une mission d’observation de même que le renforcement de la mission de la CEDEAO en Guinée Bissau (ECOMIB) », indique-t-on.

On se rappelle que le chef d’Etat togolais, à l’époque président en exercice de la CEDEAO, avait œuvré pour le dialogue entre les acteurs politiques de ce pays en vue de parvenir à une feuille de route et la mise en place d’institutions de consensus. C’était le 14 avril 2018 à Lomé.

Autres sujets abordés lors de ce sommet extraordinaire, le contexte économique et la libre circulation des personnes et des bien au sein de l’espace communautaire, avec en toile de fond, la fermeture par le Nigeria de la frontière qui le sépare avec le Bénin. Une situation qui depuis des mois, cause du tort au sein de la CEDEAO.

Selon les informations, des recommandations ont été formulées ce sujet pour voir rouvrir la frontière entre le pays de Muhammadu Buhari et de Patrice Talon.

Read 422 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
ADS
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…