19 Oct 2019

Les Togolais de l’extérieur pourront prendre part à l’élection présidentielle de 2020

Le Togo va vers la consécration du vote de ses citoyens de l’extérieur, lors des consultations électorales nationales. En conseil des ministres vendredi, le gouvernement a adopté, dans ce sens, un projet de loi de révision de la loi n°2012-002 du 29 mai 2012 portant code électoral.

Ledit projet de loi qui sera bientôt sur la table de l’Assemblée nationale pour adoption, modifie et complète les dispositions des titres 1 et 4 du code électoral en précisant les conditions dans lesquelles les Togolais de l’extérieur peuvent prendre part à des consultations électorales nationales.

Les modifications apportées par le présent projet de loi sont nombreuses. Elles portent entre autres sur la création des commissions électorales d’ambassades indépendantes dans les ambassades, comme démembrements de la CENI, le type d’élections auxquelles les Togolais de l’extérieur peuvent prendre part, le nombre d’électeurs minimum pour l’ouverture d’une commission électorale d’ambassade indépendante.

Ce nombre, ajoute le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres, est déterminé à partir du nombre de Togolais détenteurs de la carte consulaire en cours de validité depuis au moins 6 mois à la date de la révision électorale délivrée par les ambassades couvertes.

Ces modifications prennent aussi en compte la particularité des démembrements de la CENI, les commissions électorales d’ambassades indépendantes dans les ambassades, la commission des listes et cartes, le bureau de vote, les pièces à fournir pour se faire inscrire sur la liste électorale dans sa commission électorale d’ambassade indépendante et se faire délivrer une carte d’électeur, les conditions d’intervention sur les médias d’Etat et l’organisation des réunions électorales.

A en croire le gouvernement, cette révision du code électoral pour permettre aux Togolais de l’extérieur de voter vient en respect aux recommandations faites par les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO aux acteurs politiques togolais lors du sommet du 31 juillet 2018.

On se souvient que la coalition des 14 partis politiques de l’opposition avait fait du vote des Togolais de l’extérieur, l’une de ses 4 exigences.

Read 1657 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
ADS
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…