ADS
Adjamagbo au congrès de l’ANC : ‘que de vos délibérations, sortent des décisions inspirées’ Brigitte Adjamagbo et Antoine Folly au congrès de l'ANC
18 Oct 2019

Adjamagbo au congrès de l’ANC : ‘que de vos délibérations, sortent des décisions inspirées’

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) a ouvert vendredi son 2ème congrès, une rencontre à l’ouverture de laquelle on peut remarquer la présence de plusieurs acteurs politiques de l’opposition. Prenant la parole à ce congrès au terme duquel le chef de ce parti politique de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, sera probablement positionné comme candidat à la présidentielle de 2020, Brigitte Adjamagbo Johnson a lancé un appel.

Selon la coordinatrice de la coalition des partis de l’opposition connue sous le nom de C14, le peuple Togolais attend beaucoup des délibérations de ce congrès de l’ANC.   

« Que de vos délibérations, sortent des décisions inspirées, qui donnent de l’espoir aux Togolais qui attendent un sursaut des forces démocratiques pour leur montrer que nous sommes prêts à faire face ensemble à l’adversaire », a-t-elle déclaré.

Selon la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), c’est ensemble que les ‘forces démocratiques’ doivent aller chercher les conditions de transparence de l’élection présidentielle qui aura lieu dans le courant du premier trimestre de l’année qui vient.  

« Il n’est plus question qu’on organise dans notre pays une parodie d’élection. Les populations togolaises ne nous le pardonneraient jamais de ne nous être pas battus pour qu’enfin des élections justes, transparentes et équitables soient organisées au Togo », a-t-elle lancé devant Jean-Pierre Fabre.

Pour elle, il s’agit d’un ‘grand défi’ que l’opposition doit relever devant, a-t-elle dit, un « adversaire commun qui est toujours dans une logique totalitaire, dans laquelle il croit avoir tout en main et donc pouvoir tout faire sans que quiconque ne puisse l’en empêcher ».

Ce défi, même relevé, ne constitue pas à lui seule une condition suffisante pour remporter l’élection présidentielle à l’horizon et réaliser l’alternance politique tant attendue par la majorité des Togolais.  

« Nous pensons que nous devons réfléchir à comment aller à ces élections et comment y aller ensemble pour que nous puissions maximiser les chances de gagner et donner l’espoir aux Togolais », a-t-elle rappelé.

La C14 dit considérer l’échéance électorale à l’horizon comme un ‘moment historique’ que toutes les forces coalisées doivent utiliser pour faire en sorte qu’enfin le Togo soit libéré de la ‘dictature’.

Read 1617 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…