10 Sep 2019

Ekué Gamessou Kpodar: 'vaincre le signe indien togolais à la présidentielle de 2020'

Le Togo vient d’enregistrer un autre candidat à la présidentielle de 2020. Ekué Gamessou Kpodar, 60 ans révolus, expert économiste expérimenté, coach en développement personnel et en leadership, a déclaré sa candidature pour cette élection dite cruciale. Non connu du grand public, commissaire aux comptes de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition dans sa version originale, ce Togolais qui a travaillé pendant plusieurs années dans des organisations internationales, pense que 2020 n’est pas scellé.

« C’est le peuple qui écrit son histoire et rien n’est définitivement écrit. Le changement est la seule chose qui n’est pas définitivement écrite et la terre promise est plus proche qu’on ne le pense », tels sont ses premiers mots devant la presse mardi à Lomé. Ce Togolais compte vaincre le ‘signe indien’ togolais et permettre au pays de rentrer dans une démocratie ‘apaisée’.

Dans un discours-programme de 40 minutes, l’homme se dit optimiste pour le Togo pour lequel il compte incarner une ‘alternative crédible’. Dans sa proposition qu’il qualifie de modeste, il estime épargner au Togo en 2020 des confrontations politiques stériles. M. Kpodar veut créer la confiance entre les Togolais et redonner espoir à la jeunesse.

« Notre pays va mal, trop mal. Ayons le courage de le reconnaître. Le pays souffre d’un déficit démocratique qui est la conséquence d’un verrouillage des institutions. A ce verrouillage, s’ajoute un verrouillage économique qui favorise une certaine minorité et tue les initiatives de la majorité. Le génie créateur du peuple est ainsi étouffé », constate-t-il.

Les conséquences de cette situation, a-t-il ajouté, sont nombreuses. Elles vont, selon lui, de la peur à l’insécurité en passant par le désespoir qui habite les populations. Le chômage et le sous-emploi sont généralisés, les structures de santé déficientes, le système éducatif inadapté et ne permettant pas de répondre aux exigences du XXIème siècle, note-t-il.

‘L’Etat n’a plus de crédibilité, notre pays est très endetté », a-t-il lancé.

Pour priorités, Ekué Gamessou Kpodar veut investir dans le peuple, nourrir, soigner et éduquer les populations et leur offrir des emplois décents et rémunérateurs, reconstruire les secteurs de la santé, de l’éducation, restructurer l’agriculture en la basant sur la transformation sur place et faire en sorte que la jeunesse innove et entre de plain-pied dans le XXIème siècle.

« Le chantier est vaste mais réalisable. L’exécution de ce chantier est à la portée du Togo. L’année 202à est décisive et c’est un renouveau que je propose », a-t-il marqué.

Le nouveau candidat a aussi lancé un appel à Faure Gnassingbé, l’actuel chef de l’Etat au pouvoir depuis 2005, en ce qui concerne sa candidature en 2020. « Je lui demande de faire preuve d’élévation de soi  pour mûrir sa décision de 2020, questionner sa question sa conscience aux fins de prendre la bonne décision. Un grand leader doit soigner sa sortie afin de rentrer dans l’histoire du bon côté », indique-t-il.

Au gouvernement, il demande de mettre en œuvre les conditions de réconciliation en permettant le retour au pays de tous ceux qui le souhaitent, la possibilité à tous les responsables politiques d’exercer librement leurs activités politiques légales.

A l’armée, le nouveau candidat dit que l’alternance que souhaite le peuple togolais n’est contre personne, ni aucune institution.

Selon Ekué Gamessou Kpodar, il n’y aura pas de chasse aux sorcières. L’homme se dit porteur d’une politique d’ouverture et de dialogue permanent et sincère. « Je compte travailler avec tout le monde dans un gouvernement compétent se reposant sur une large majorité et cultivant la bonne gouvernance politique et économique.

Read 458 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…