ADS
18 Jul 2019

La C14 aux Togolais et amis du Togo : ‘faites comme Mgr Kpodzro’

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise (C14) considère l’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro comme un père à travers lequel ‘Dieu’ parle et agit pour le Togo. Et les Togolais, qu’ils soient de l’extérieur comme de l’intérieur, et même les amis du Togo, conseille ce regroupement de partis politiques, doivent s’inspirer des actes et paroles de ce prélat pour la poursuite avec plus de détermination la lutte pour l’alternance au Togo.

Un message qui passe comme un soutien à cet ‘homme de Dieu’ derrière lequel la conférence des évêques, dans son dernier message, ne s’est pas alignée il y a quelques jours et les critiques qui ont suivi ses prises de positions politiques à la veille des élections locales dans les différents fora.

Selon Brigitte Adjamagbo Johnson et ses collègues, le combat que mène Mgr Kpodzro est ‘exemplaire’. Et pour la C14, ses déclarations et prises de positions se situent dans la droite ligne du combat qu’il mène depuis 30 ans pour la démocratie au Togo, ce qui lui a valu, poursuit la C14, sévices, humiliation et exil.

« Dans ses interventions, Mgr Kpodzro a toujours voulu s’adresser au cœur de chaque Togolais dans un pays qui est en train d’aller à la dérive et où l’argent public est utilisé pour organiser l’achat des consciences et la fraude électorale à grande échelle », indique un communiqué de ce regroupement politique.

La coalition des 14 persiste et signe, l’urgence est à la concrétisation cde l’unicité d’action pour l’alternance en 2020. L’instauration d’une véritable démocratie au Togo et l’alternance au sommet de l’Etat, dit la coalition, constituent des ‘préoccupations viscérales’ pour les Togolais qui n’ont de cesse d’appeler l’opposition à une unicité d’action pour y parvenir.

« En appelant à l’union sacrée des forces favorables au changement et à l’alternance, Mgr Kpodzro n’a fait que sacrifier au devoir de vérité d’un père envers ses enfants dans l’intérêt du bien commun », indique le document.

Pour rappel, à la veille des élections locales du 30 juin dernier, le prélat avait intercédé auprès de Dieu pour les listes présentées par cette coalition et a prédit l’échec des partis politiques qui sont sortis de la coalition, au lendemain des élections législatives du 20 décembre 2018.

Read 1431 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…