26 Apr 2019

Togo : une Assemblée nationale sous le charme de Faure Gnassingbé

Durant la trentaine de minutes qu’a duré son discours sur l’état de la nation togolaise devant l’Assemblée nationale vendredi, Faure Gnassingbé est ovationné par les 91 députés qui n’ont trouvé mieux à faire que d’applaudir le chef de l’Etat. Au cours de cet exercice, 2ème du genre en 14 ans de pouvoir, Faure Gnassingbé a abordé plusieurs questions mais également éludé d'autres.

Pour améliorer le pouvoir d’achat des Togolais, le gouvernement, selon Faure Gnassingbé, va revaloriser dès janvier 2020 la valeur indiciaire à hauteur de 5%. On note la création au cours de cette année du Conseil économique et social, le vote dans les plus brefs délais d'un projet de loi organique de lutte contre la corruption avec déclaration des biens des dirigeants, l’appel à toute la classe politique pour participer aux élections locales, le dépassement des clivages politiques pour faire avancer le pays, la garantie de sécurité pour chaque citoyen et le vote d'une loi pour protéger les citoyens contre la radicalisation et l'extrémisme.

« Nous continuerons les efforts entrepris pour consolider nos avancées et les rendre davantage perceptibles par nos concitoyens. Sans jamais baisser les bras devant les difficultés. Sans jamais renoncer face aux contraintes. Nous ne ferons pas de miracles soudains ni de prodiges éphémères. Mais nous réussirons par la constance et la persévérance », a-t-il déclaré.

Hommage à Gilchrist Olympio et une pique au reste de l’opposition

Faure Gnassingbé a rendu hommage à Gilchrist Olympio, le chef de file de l’opposition togolaise et leader de l’Union des forces de changement (UFC). « Sa présence en ces lieux nous rappelle que les acteurs politiques peuvent et doivent transcender l’approche antagoniste pour se retrouver dans la complémentarité au service de la patrie. Je voudrais lui rendre hommage pour son engagement républicain et son sens élevé de la patrie. En ces circonstances pleines de symboles, je veux voir là les meilleurs présages de notre capacité commune à nous retrouver autour de l’essentiel lorsqu’il est question de cette terre chère à nos cœurs, le Togo », a déclaré M. Gnassingbé.

Selon lui, la mutualisation des efforts qui fera grandir la nation togolaise.

Le social, le cheval de bataille ?

Le chef de l’Etat togolais dit accorder une place de choix à la question sociale. Et c’est ce qui, selon lui, justifie la conception du Plan national de développement (PND) dont la mise en œuvre se fera sur la période allant de 2018 à 2022.

« La pertinence de nos réponses aux questions sociales sera déterminante pour poursuivre la construction nationale dans l’union et la cohésion. Telle est la mesure des ambitions que nous avons traduites dans la conception de ce plan », a-t-il ajouté.

Il a donc convié toute la communauté nationale à soutenir ce plan. « Au-delà du secteur privé et de l’administration publique, le PND a besoin de nous tous. De notre adhésion. De notre confiance et de notre engagement. Faisons de cet outil une entreprise collective, vecteur d’un nouvel élan pour l’édification de notre destinée commune. Si nous parvenons à réaliser la synergie de nos apports respectifs au service de la nation, nous serons dignes du flambeau transmis par ceux qui nous ont précédés. Nous pouvons le faire », a-t-il proclamé.

Réformes politiques: Gnassingbé appelle les députés à marquer l'histoire

Sur cette question essentielle qui cristallise l’atmosphère politique au Togo, M. Gnassingbé exhorte les députés à prendre leur responsabilité devant l’histoire. Il les a exhortés à s’élever à la hauteur de l’enjeu, en ne considérant que la cause suprême : celle de la nation togolaise dont ils sont l’émanation et les représentants.

« En restant à l’écoute du peuple, prenant la juste mesure de notre responsabilité devant l’histoire, vous permettrez à notre pays de dépasser les clivages et les blocages pour baliser la voie de sa glorieuse destinée. Dans cette enceinte, temple de la démocratie, doivent s’opérer dans la sérénité et la concertation avec toutes les composantes nationales- les choix qui vaudront pour notre avenir commun », note le président de la République.

Faure Gnassingbé invite toute la classe politique à prendre part aux élections locales

Faure Gnassingbé croit en les élections locales, les premières que le Togo organise pour la première fois depuis plus de 30. Ces élections, selon le président de la République, va permettre aux Togolais de franchir une étape importante pour la participation citoyenne et la représentativité démocratique à la base.

Il a donc invité toute la classe politique à un ‘sursaut patriotique’ pour prendre part à ces élections que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) organisera à brève échéance, a-t-il souligné.

Le chef de l'Etat n'a pas fait mention une seule fois de la situation dans laquelle se trouve le Parti national panafricain (PNP), avec à la clé, l'arrestation de certains des dirigeants de ce parti politique. Aucun mot clair sur sa participation ou non à l'élection présidentielle de 2020, une question qui se trouve au coeur même de l'actualité politique. 

Read 665 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…