17 Apr 2019

Togo : Me Agboyibo fait des propositions de sortie définitive de crise

La crispation de la situation politique togolaise ne laisse personne indifférent. Le Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition) et son président, Me Yawovi Agboyibo, en conférence de presse ce mardi à Lomé, estiment que la situation politique togolaise est telle qu’il appartient au peuple de choisir. Le peuple, selon le ‘bélier noir’, devient le grand décideur qui doit prendre son destin en main et choisir entre la loi de la jungle ou le principe de consensus pour régler les problèmes politiques.

Tout se trouve là, pense Me Agboyibo. Et ce qui est certain, a-t-il ajouté, c’est que le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé est pris en otage par des ‘rancuniers’ qui sont prêts à tout pour ne pas se laisser chasser comme des ‘petits bandits’.

Au CAR, on fait savoir que cette situation remonte au début des années 90 avec en toile de fond la Conférence nationale souveraine et la période de transition qui a suivi avec des engagements pris mais qui ne sont finalement pas respectés juste par mauvaise foi.

« Cette conférence de presse est une conférence d’espoir et d’interpellation. C’est au peuple de trancher, de dire s’il veut la loi de la jungle ou le principe de consensus pour régler les problèmes politiques. Que veut le peuple ? La loi de la jungle ou le consensus pour aller de l’avant ? », telles sont les questions qu’il se pose.

Me Agboyibo ira plus loin en disant que l’idéologie du plus fort a tellement pris le dessus que l’acteur politique qui prend la parole et ne fait pas preuve de populisme, n’a aucune chance d’être écouté. « Quand on prend la parole, il faut qu’on montre de l’agressivité. En face, on dit qu’on va voir le plus fort », a-t-il souligné.  

Pour que l’horizon devienne plus clair et que les Togolais ne finissent pas dans une lutte armée, cet homme politique, il n’y a pas 36 solutions. Le ‘grand’ rêve que les Togolais doivent réaliser, c’est arriver à faire en sorte que le consensus devienne le principe de conduite dans le pays. Ceux qui pensent que la par le principe de la jungle ils gagneront, finiront par découvrir que cette direction est ‘illusoire’.

« Je suis convaincu que si les rancuniers découvrent que l’objectif principal de l’opposition ce n’est pas de chasser ceux qui sont au pouvoir comme des petits bandits, ils se remettront en cause. Mais si c’est dans la dignité, la noblesse et le respect des grands principes, ils n’hésiteront pas à partir », a-t-il ajouté.

L’ancien Premier ministre a également exhorté les hommes et femmes de médias à sortir du rôle qu’ils jouent actuellement dans le contexte politique togolais. « La mentalité politique au Togo est avant tout l’œuvre des journalistes qui donnent la priorité à la loi du plus fort », note-t-il.  

Quant aux leaders politiques, le plus grand rôle leur incombe, a-t-il poursuivi, parce que, soulignera-t-il,  « nous sommes dans un environnement où les leaders politiques sont très écoutés. Dès qu’un leader se met à l’écart de la majorité et tient des propos dissonants, le peuple est égaré ».

Le CAR promet de se battre pour approcher tous ceux qui sont dans leurs rangs afin qu’on mette le peuple à l’aise à aller de façon concertée dans la bonne direction.

Le parti du ‘bélier noir’ propose aussi aux 14 partis politiques qui se sont réunis entre-temps au sein de la coalition, de se retrouver ensemble pour former une nouvelle coalition ‘souple’ et ‘propice’ à une ‘coopération horizontale’ entre les partis membres pour l’atteinte des objectifs du groupe.

Read 708 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…