17 Apr 2019

Togo : Me Tchalim Tchitchao au gouvernail des réformes politiques

L’Assemblée nationale issue des élections législatives du 20 décembre dernier est désormais prête pour légiférer. L’institution va désormais travailler avec célérité, disait mardi la présidente de l’Assemblée nationale, Djigbodi Yawa Tsegan, à la fin de la 2ème séance plénière de la première session ordinaire de l’année qui a servi à mettre en place les 9 commissions permanentes.

La commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale qui devra se charger des réformes constitutionnelles et institutionnelles promises par cette 6ème législature, a pour président, Me Tchalim Tchitchao de l’Union pour la République (UNIR). Ancien ministre de la Justice dans les années 2010, ce juriste, natif de la Kozah, est quelque peu effacé ces dernières années.

Le parti au pouvoir présidera également d’autres commissions comme des finances et du développement économique, des relations et de la coopération, de la santé et de l’agropastorale. La présidence des autres commissions est confiée à l’opposition parlementaire. Il s’agit de l’Union des forces de changement (UFC), du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) et du Parti démocratique panafricaine (PDP).

La présidence de la commission de la défense et de la sécurité par exemple est confiée à l’ancien président de l’Assemblée nationale, Agbéyomé Kodjo.  

A en croire la présidente de l’Assemblée nationale, la joie est inimaginable après l’élection des bureaux de ces 9 commissions qui doivent chacune dans son domaine, connaître des projets et propositions de loi.  

« Tout est fait dans un esprit apaisé et consensuel. Nous proposons que chacun puisse prendre l’engagement que nous allons faire de notre mieux pour bien animer ces commissions. Les députés ont toute la latitude et la liberté de participer aux travaux de n’importe quelle commission de leur choix. Cette liberté peut nous permettre de nous retrouver dans nos sujets de prédilection au moment venu », a-t-elle déclaré.

Selon elle, mis à part le reliquat de la législature précédente dans lequel il y a  des textes prioritaires, le gouvernement va envoyer des textes. « Chacune des commissions sera saisie et que chacun puisse montrer sa disponibilité, comme nous l’avons promis au début de cette législature, à aller avec célérité et servir nos concitoyens qui nous ont fait confiance et nous ont placés au sein de cette institution », a-t-elle conclu.

Read 915 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
ADS
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…