Togo : le PNP dans les rues de 10 villes le 13 avril prochain Photo: Archives
23 Mar 2019

Togo : le PNP dans les rues de 10 villes le 13 avril prochain

Va-t-on vers un remake du 19 août 2017, date à laquelle les Togolais, à l’appel du Parti national panafricain (PNP), se sont mobilisés dans les rues pour crier leur ras-le-bol contre le pouvoir de Faure Gnassingbé? Le parti de Tikpi Atchadam retourne seul dans la rue le 13 avril prochain. 

L’information a été servie ce samedi aux nombreux militants de ce parti qui ont fait le déplacement du siège du PNP à Lomé pour la réunion hebdomadaire. Contrairement à 5 villes le 19 août 2017, le PNP compte manifester dans 10 villes au Togo ce jour-là. Cette annonce fait suite à la conférence de presse que cette formation politique a donnée le 7 mars dernier, conférence au cours de laquelle il avait été annoncé que le parti allait incessamment donner un nouveau mot d'ordre. 

« Nous avons dit à nos militants les 10 villes dans lesquelles nous allons manifester le jour-là et les pays où la diaspora togolaise va faire la même chose », a confié à Global Actu, Ouro-Djikpa Tchatikpi, le conseiller de M. Atchadam.

Les militants de ce parti, selon les informations, vont exiger dans les rues, l’application intégrale de la feuille de route que les chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont prescrites au Togo en guise de résolution de la crise sociopolitique togolaise. Il s’agit entre autres de la réalisation des réformes institutionnelles et constitutionnelles, la poursuite des mesures d'apaisement avec à la clé la libération des personnes arrêtées et détenues dans le cadre des manifestations politiques. 

Cette manifestation publique que le parti veut pacifique, aura lieu entre autres à Dapaong, Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Afagnan, Kévé, Kpalimé et Lomé. Au même moment, la diaspora togolaise va manifester en Italie, en Angleterre, en Hollande, en Suisse, aux Canada et aux Etats-Unis.

Cette annonce tombe au moment où la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, entité à laquelle le PNP appartenait, rencontre de sérieux ennuis avec des défections en cascade et des agissements esseulés des partis qui ont claqué les portes de ce regroupement politique. Il y a moins de 24 heures, l’Assemblée nationale a désigné les 17 membres de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui doit organiser les prochaines élections locales.

On retrouve parmi les 17 des représentants de certains partis membres de la coalition comme le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI).  

Read 3465 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…