12 Jan 2019

Togo : le MJCT appelle la jeunesse à dire non aux prochaines manifestations de la coalition

« Trop, c’est trop ». C’est le cri d’alarme poussé ce samedi en conférence de presse à Lomé par le Mouvement jeunesse consciente du Togo (MJCT), relativement à la volonté de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition de reprendre les rues au lendemain des élections législatives du 20 décembre 2018 auxquelles elle n’a pas pris part.

Ce mouvement, autrefois connu sous le nom de Mouvement des jeunes conscients de l’opposition (MJCO), demande à la coalition des 14 de présenter le bilan ‘sincère’ de ses manifestations politiques depuis le 19 août 2017 et de dire en quoi son ‘boycott’ des dernières législatives a été profitable autant pour elle que pour la nation togolaise.

« Les manifestations publiques organisées par la coalition non seulement, font perdre à notre pays des centaines de milliards mais aussi, elles n’encouragent pas les opérateurs économiques étrangers de venir investir dans notre pays pour donner la chance à la jeunesse togolaise de travailler pour son épanouissement », a déclaré le président de ce mouvement, Victoire Kossi Ametsyo.

Au MJCT, on se pose la question sur les 'véritables' intentions de ce regroupement de partis politiques de l’opposition, protagoniste de la crise sociopolitique togolaise par rapport à la jeunesse togolaise.

« Il est temps que cette jeunesse prenne ses responsabilités en disant non à ces manifestations et surtout en ne plus se laissant manipuler par les responsables de la coalition dont on ne maîtrise pas l’agenda », soutient ledit mouvement.

Les responsables du MJCT estiment qu’en l’état actuel de la situation au Togo, l’essentiel pour les Togolais, c’est l’opérationnalisation des réformes politiques à l’Assemblée nationale sortie des élections du 20 décembre dernier, l’organisation des premières élections locales depuis plus de 30 ans et l’exécution du Programme national de développement (PND).

Le MJCT dit que la coalition des 14, après avoir appelé les Togolais à boycotter le recensement électoral sans succès et devant son échec d’empêchement des élections législatives, doit assumer les conséquences de ses choix plutôt que de vouloir drainer encore les Togolais dans les rues.

Le Mouvement jeunesse consciente du Togo dit ne pas être un mouvement ni à la solde du pouvoir, ni de l’opposition mais une organisation ‘éclaireuse’ de la jeunesse togolaise.

Initialement prévues pour le 12 janvier, les premières manifestations de rues de la coalition des 14 après les élections législatives du 20 décembre 2018 sont reportées au 26 janvier prochain.

Read 725 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…