09 Nov 2018

Fabre : ‘Gnassingbé et son gouvernement s’amusent’

Le gouvernement togolais, en conseil des ministres ce jeudi présidé par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a convoqué le corps électoral pour des élections législatives le 20 décembre prochain. A la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, on semble rire de ce décret pris en conseil des ministres.

La première réaction de la coalition des 14, l’autre protagoniste de la crise sociopolitique togolaise, vient du chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre. Contacté par RFI, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) parle d’un amusement du gouvernement togolais.

« Laissez-les s’amuser à penser que les élections auront lieu le 20 décembre. Est-ce une élection pour résoudre la crise ou une élection ordinaire ? », a déclaré à la radio française l'acteur politique togolais.  

Selon M. Fabre, si la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) veut amener les Togolais au règlement de la crise par des élections, elle doit tout mettre en œuvre pour que ces élections soient ‘non contestables’.

Au gouvernement, on semble être sérieux. En début des travaux du conseil des ministres, il est mentionné dans le communiqué de fin de travaux que, Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat a tenu à souligner le rôle important que le gouvernement doit jouer aux côtés de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) afin, indique le document, d’organiser ces élections dans de bonnes conditions de transparence, de crédibilité, de paix et de sécurité.

Un décret fixant la date des élections législatives et convoquant le corps électoral pour le 20 décembre, prochain a d’ailleurs été pris. Selon ce décret, la date du 20 décembre n’est pas fixée par le gouvernement togolais mais par la CEDEAO à l’occasion de son 53ème sommet à Lomé, dans le cadre du règlement de la crise sociopolitique.

Dans la foulée de ces décisions prises en conseil des ministres, la CENI incomplète annonce l’ouverture des candidatures du 9 au 14 novembre.

La journée de ce jeudi a donc été particulière au Togo en annonces politiques. La première information politique de cette journée a été le départ de l’Union des forces de changement (UFC) de la CENI.

Read 2210 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…