05 Nov 2018

Nicolas Lawson : « aller aux élections ne rendra service ni au pouvoir, ni au chef de l’Etat »

Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson n’aime pas la manière dont la chose politique évolue au Togo. La crise sociopolitique et les problèmes économiques sont toujours d’actualité, ceux qui sont au pouvoir font partie de ceux qui ont créé ces problèmes dans le pays, la partie en face d’eux n’est pas d’accord avec eux et on veut aller à des élections.

Selon lui, aller aux élections dans ces conditions, est ‘aventurier’ et ‘dangereux’ pour le pays. Mieux, a-t-il insisté, c’est reporter la crise sociopolitique qui secoue le pays et ne rendre service à personne, ni aux militants du parti au pouvoir,  l’Union pour la République (UNIR), ni à l’actuel chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

 « C’est une grave erreur, les élections ne vont pas résoudre les problèmes de ce pays. Que des gens ne croient pas que parce qu’ils vont encore frauder pour le pouvoir et on va les nommer ministres et ils vont doivent continuer. Jusqu’à quand ? », a-t-il déclaré ce dimanche dans l’émission « D12 » de la radio Pyramide FM.

Nicolas Lawson dit vouloir rencontrer depuis un moment le chef de l’Etat pour lui dire en face ce qu’il pense de la situation,  mais selon lui, ceux qui sont autour du président de la République l’en empêchent.

« Ce que je lui propose, c’est de pouvoir doter ce pays d’une 5ème République en faisant en sortant qu’il y ait une assemblée constituante forte », propose-t-il.

Cette Assemblée, souligne M. Lawson, doit proposer la loi fondamentale qui doit guider le Togo dans les années à venir de façon à faire du pays l’or de l’humanité.

« Ce n’est qu’à partir de là qu’on peut créer un nouveau état d’esprit et une nouvelle société. Cela pourra nous conduire à résoudre les vrais problèmes de ce pays. Il y a trop de misère, de sectarisme et de division », a-t-il lancé.

Aux dernières nouvelles, les Togolais vont aux élections le 20 décembre prochain. Les protagonistes de la crise, notamment le pouvoir et la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise sont depuis samedi dernier à Conakry en Guinée pour la 3ème réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route proposée par la CEDEAO pour sortir le Togo de crise.

Read 284 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…