ADS
13 Jun 2018

Adjamagbo : « la délégation du secteur privé a bien saisi notre message »

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise a rencontré ce mercredi une délégation du secteur privé composé du bureau de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) dont le président, Germain Essohouna Méba et quelques représentants du patronat.

Au cœur des échanges, selon la coordinatrice de la coalition des 14, Brigitte Adjamagbo Johnson contactée par Global Actu, les effets des manifestations de la coalition sur les activités économiques. Un rapport produit par la CCIT il y a quelque mois et envoyé aux partis politiques, montre que plus de 71% des entreprises ont ressenti la crise qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017 sur leur chiffre d’affaires  entre 25 et 50%.

« Nous avons saisi l’opportunité de ce rapport dont les données montrent que les chiffres d’affaires ont baissé pour échanger avec eux. La lutte que nous menons est aussi leur lutte, elle doit permettre d’asseoir une bonne atmosphère pour les activités économiques », a déclaré la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).

Pour Mme Adjamagbo, la crise n’a qu’une cause ‘conjoncturelle’ sur la baisse des activités économiques. Avec le régime de Faure Gnassingbé, soutient-elle, il y a plutôt des raisons ‘structurelles’ qui ne permettent pas à ces activités de s’épanouir. Elle a cité pêle-mêle la dette publique intérieure et l’insécurité juridique.

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous marchons, c’est pour trouver à tous les Togolais des lendemains meilleurs créés par ceux qui sont au pouvoir. Il faut donc trouver des solutions durables pour mettre tout le monde à l’aise », a-t-elle développé ajoutant que la coalition des 14 passe aujourd’hui pour des ‘chirurgiens qui creusent l’abcès afin de guérir complètement la plaie ».

« Nous sommes conscients qu’ils ont des problèmes mais lorsque nous serons au pouvoir, nous aurons nécessairement besoin d’eux », a-t-elle conclu.

Selon elle, les représentants du secteur privé ont bien saisi le message que la coalition des 14 leur a apporté.

En dehors de Mme Adjamagbo Johnson, la délégation de la coalition est composée entre autres de Tchatikpi Ouro-Djikpa, le conseiller du président du Parti national panafricain (PNP), Me Dodji Apévon, le président des Forces démocratiques pour la République (FDR) et de Pascal Adoko, le secrétaire général adjoint de la CDPA.

Read 1568 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…