ADS
28 Mar 2018

Akufo-Addo a repris les consultations bilatérales avec UNIR

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur de la crise sociopolitique togolaise, a reçu ce mardi à Accra, les représentants du parti Union pour la République (UNIR), dans le cadre des consultations bilatérales annoncées le 23 mars dernier, à la fin du 3ème round du dialogue.

L’information a été portée à la connaissance de l’opinion ce mercredi par la radio Victoire FM. Selon cette même source, les représentants du parti au pouvoir seront encore dans la capitale ghanéenne le week-end prochain, dans le cadre de ces consultations.

Ils seront suivis la semaine prochaine par les responsables de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise.

Sont-ils allés dire au facilitateur ce qu’ils pensent des propositions faites par la coalition des 14 ? La réponse à cette question serait l’affirmative puisqu’à la fin des travaux vendredi dernier en présence du facilitateur, il a été indiqué que les deux parties avaient besoin de temps pour étudier les propositions de l’autre partie.

La coalition ne réclame plus le retour à la version intégrale de la Constitution de 1992 mais exige que les réformes constitutionnelles prennent en compte cinq (5) points importants, notamment l’éligibilité du Président de la République et la limitation du nombre de mandats présidentiels avec la mention « en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats ». Les prochaines élections doivent se faire dans le cadre d’une transition, ajoute-t-elle.

Le parti au pouvoir, selon les informations, n’est pas prêt à accepter que son « champion », Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005 à la faveur d’une constitution qui ne limite pas le nombre de mandats présidentiels, ne puisse pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020.

Read 2742 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…