18 Mar 2018

Dupuy : « la coalition n’a appelé à une quelconque manifestation la semaine prochaine »

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition n’a jamais sorti un communiqué pour appeler les populations à une quelconque manifestation la semaine prochaine. Ces propos sont ceux d’Eric Dupuy, le conseiller du chef de file de l’opposition, invité ce dimanche sur les ondes de la radio Pyramide FM.

Selon ce responsable de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), parti membre de la coalition,  le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam est allé trop vite en besogne en appelant les populations à descendre dans les rues les 20, 21, 22 et 24 mars prochains.

« La règle qui prévaut au sein de la coalition, c’est que lorsque nous prenons une décision de manifestation, aucun parti ne peut l’annoncer tant que la coalition n’a pas sorti un communiqué. Il y a peut-être une erreur ou un faux-pas. Mais ce n’est pas parce qu’un parti décide unilatéralement de sortir un communiqué que cela engage les 13 autres », a-t-il déclaré.

Il ajoute qu’en la matière, il n’y a pas un problème grave. « On en a discuté et cela a été réglé », a-t-il fait savoir, prévenant qu’il faut éviter à tout prix d’opposer les partis politiques qui constituent la coalition.

Le conseiller de Jean-Pierre a également mis en doute l’authenticité de l’audio du président du PNP, Tikpi Atchadam et dans lequel celui-ci conviait les populations à manifester la semaine prochaine.

Qu’en est-il alors du courrier que la coalition des 14 a adressé au ministre en charge de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, courrier informant de la tenue des manifestations aux dates sus-indiquées? Le secrétaire chargé de la communication de l’ANC dit qu’il s’agit d’une « demande administrative à caractère conservatoire ». Il n’a jamais été question d’un appel à manifester.

Sur ce point, la correspondance que le ministre suscité a adressée à la coalition donne raison à Eric Dupuy. Cependant, M. Dupuy n’a pas manqué de dire un mot sur ce courrier qu’ils ont reçu. Pour lui, c’est une lettre totalement ‘irréaliste’ et ‘irresponsable’.

« Ce n’est pas la facilitation qui préconise la suspension des manifestations mais c’est un accord, c’est la conclusion de la première journée du dialogue. Quand nous avons décidé d’accepter le dialogue, c’est en toute liberté. M. Boukpessi ne peut pas nous obliger à poursuivre un dialogue si nous n’en avons plus l’intention », a-t-il tenu à faire savoir.

Read 1425 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…