13 Feb 2018

Nicolas Lawson : « Dieu m’a dit que le dialogue n’est pas essentiel »

Nicolas Lawson, le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) ne croit pas aux vertus du 27ème dialogue politique qui va s’ouvrir dans quelques jours au Togo, pour résoudre le problème togolais.

« Je m’en fous si le dialogue réussit ou pas », se moquait ce mardi l’invité de la radio Nana FM. M. Lawson dit avoir reçu des révélations de Dieu lui-même : « Dieu m’a dit que le dialogue n’est pas essentiel ».

Pour lui, le travail qui doit être fait pour que les réformes politiques soient réalisées, a déjà été fait au Cadre permanent de dialogue et de concertation rénové (CPDC rénové). Ce qu’il faut au Togo, propose-t-il, c’est un « gouvernement de salut public » et une Assemblée constituante.

Le gouvernement de salut public doit être composé de « gens compétents » et l’Assemblée constituante doit préparer la nouvelle loi fondamentale qui doit préparer une nouvelle République pour rediriger le pays vers la trajectoire de l’excellence. Pour lui, la 4ème République est une « République de canailles et de faillis ».  

Au lieu d’aller au dialogue, pense Nicolas Lawson, il faut plutôt que le régime se consacre au travail pour sortir la majorité des Togolais de la misère. « Il faut que les Togolais soient mis au travail avec ardeur et abnégation et que les charlatans de la politique, ceux qui créent deux camps,  laissent les Togolais en paix », a lancé l’acteur politique.

Il ajoute à ce propos qu’on ne pas laisser de côté les problèmes sociaux, maintenir les Togolais dans la misère et se focaliser sur la dévolution du pouvoir. « Pour beaucoup de gens qui manifestent, c’est qu’il y a une faillite dans la gouvernance », rappelle le leader du PRR.

Read 966 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…