16 Nov 2017

Des remous en perspective sur le campus de l’Université de Lomé ?

Va-t-on vers des remous et des agitations sur le campus de l’Université de Lomé (UL) ? A cette question, on peut répondre par l’affirmative. La Ligue togolaise des droits des élèves et étudiants (LTDE), cette association estudiantine qui était au-devant des revendications des étudiants l’année académique écoulée, annonce encore des mouvements.

Devant la presse ce mercredi, le mouvement estudiantin dit qu’elle ne se contentera pas du silence que semblent imposer les autorités gouvernementales et universitaires, alors qu’elles ont reçu chacune en ce qui la concerne, un courrier de demande d’audience, aux fins de leur transmettre les profondes aspirations des élèves et étudiants togolais.

La LTDE estime même que ces autorités attendent encore qu'il y ait des remous et des agitations, avant d'aller à la table de négociation.

Elle convie la communauté estudiantine à une Assemblée générale qui se tiendra le mercredi 29 novembre prochain.

« Nous invitons les journalistes, les Organisations de la société civile et de défense des droits de l'homme à venir constater par eux-mêmes les éventuelles mesures répressives qui seront encore mises en œuvre  par la présidence de l'université pour empêcher la tenue de cette manifestation pacifique et savoir de quelle côté vient souvent la violence au campus », indique la déclaration liminaire de circonstance.  

Au nombre des revendications portées par la LTDE, on note l’augmentation des tranches des étudiants, la suppression des critères d'attribution de ces tranches, le respect de l'accord de 2012, la supprimer du BAC 1 et des cotisations parentales, la construction de nouvelles classes afin de désengorger celles existantes.

Read 892 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…