02 Oct 2017

Togo : Le gouvernement dit faire de la réussite scolaire et l’avenir des élèves, sa préoccupation majeure

Au Togo, les élèves ont pris le chemin des classes ce lundi sur toute l’étendue du territoire national. Pendant ce temps, les enseignants de la Coordination des syndicats de l’éducation au Togo (CSET) observent un mot d’ordre de grève de 48 heures à compter de ce lundi, jour de rentrée.

Dans un message livré ce dimanche, le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Pr Komi Paalamwé Tchakpélé, s’est particulièrement adressé aux plus de 2 millions d’élèves.  « Chers élèves, votre réussite scolaire et votre avenir demeurent la préoccupation majeure du gouvernement. Je vous exhorte instamment à l’effort continu dès le premier jour et tout au long de l’année », a indiqué le ministre.

Il n’a pas manqué d’inviter chacun des acteurs du système éducatif à apporter sa « meilleure contribution » pour, a-t-il souhaité, « que l’année scolaire soit sereine et plus fructueuse que celle qui vient de s’écouler ».

Au titre des engagements du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants, le ministre a évoqué la question du statut particulier des enseignants dont la dernière mouture a été réceptionnée il y a quelques jours par le Premier ministre.

Ce statut, selon lui, constitue un document d’avant-garde qui fait du Togo un pays véritablement pionnier dans la sous-région. Il prend en compte les recommandations sur la professionnalisation de la formation enseignante issues de la dernière réunion annuelle et le 2ème forum international de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) tenus dans le courant du mois de septembre 2017 à Lomé.  

« Les primes de rentrée et de bibliothèque devenues un acquis, sont rentrées dans leur phase de mensualisation mais aussi ont bénéficié d’une amélioration », a-t-il ajouté.

D’importantes mesures ont été prises pour améliorer les conditions d’accueil et d’apprentissage des élèves, a également souligné M. Tchakpélé.

Dans l’enseignement général, il est prévu la conception de 579 salles de classe équipées pour le compte du primaire, 1495 instituteurs stagiaires de la promotion 2016 sont déployés sur le terrain dans les 6 régions éducatives, 997 enseignants admis au concours de recrutement direct sont également en cours de déploiement dans les lycées et collèges, près de 360 enseignants en fin de formation à l’Ecole nationale supérieure (ENS) d’Atakpamé seront également déployés dans les CEG, plus 1700 élèves-instituteurs vont bientôt démarrer la formation initiale dans les différentes Ecoles normales d’instituteurs (ENI).

Dans l’enseignement technique et la formation professionnelle, l’objectif poursuivi par le gouvernement est le renforcement substantiel de la capacité d’accueil de ce secteur avec la construction d’infrastructures de formation, de manière à réduire les disparité entre les régions, la création de 10 nouveaux établissements, le recrutement de nouveaux enseignants, la revue des offres de formation afin de les rendre plus attractives et mieux adaptées, a-t-il relevé.

Read 307 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…