30 Sep 2017

La base de la CSET maintient son mot d’ordre de grève de 48 heures

« Nous avons arrêté les grèves en mars dernier pour qu’à la rentrée 2017-2018, on ait un statut particulier. Est-ce qu’au jour d’aujourd’hui, on a ce statut ? » ; « nous devons respecter notre mot d’ordre de grève de deux jours pour protester contre l’annonce que le Premier ministre a faite, d’augmenter la prime unique de 5.000 francs CFA » ; « nous devons boycotter la rentrée, le gouvernement sera obligé de prendre un communiqué  pour dire à la population que la rentrée est reportée ».

Voilà quelques-unes des réactions de la base de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) en Assemblée générale ce samedi au Centre communautaire de Tokoin à Lomé.

A l’issue de cette rencontre, les enseignants ont décidé de maintenir leur mot d’ordre de grève de 48 heures à compter de ce lundi 2 octobre, jour de la rentrée scolaire. Cette décision contraste avec le délai de deux (2) semaines de moratoire que les fédérations syndicales ont voulu accorder au gouvernement avant de relancer les mouvements.   

« Au niveau des fédérations syndicales, il a été décidé que l’on puisse observer un moratoire de deux semaines. Nous avons tenté de l’expliquer aux camarades mais ils disent que la façon dont l’augmentation des 5.000 francs a été annoncée ne les satisfait pas du tout », a indiqué Atsou Atcha, coordonnateur de la CSET.

Selon ce responsable de la CSET, c’est la même décision qui a été prise aux Assemblées générales dans les autres localités de l’intérieur du pays.

A la CSET, on pense qu’il faut étaler les autres avantages sur un plan quinquennal proposé lors des discussions qui ont conduit à la dernière version du statut particulier, afin que l’apaisement puisse revenir définitivement dans le système éducatif.

Pour rappel, le Premier ministre a réceptionné la dernière version du statut particulier des enseignants ce vendredi. En termes d’avantages, on parle d’une prime unique augmentée de 5000 francs CFA. Les responsables ont pris acte de cette annonce et prévenu que le dernier mot revenait à leur base.

Read 3683 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…