ADS
08 Nov 2020

Togo : la FESEN rejette le relevé de conclusions et se prépare à la grève

L’année scolaire 2020-2021 ressemble étrangement aux années antérieures. Les syndicats d’enseignants nourrissent l’intention d’entrer en grève le 16 novembre prochain, conformément à un mot d’ordre de grève déposé le 2 novembre dernier. Vendredi, après des discussions entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants qui ont chuté sur un relevé de conclusions, d’aucuns diraient qu’une croix est mise sur le mot d’ordre de grève.

En session extraordinaire dimanche, la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) dit rejeter le relevé de conclusions qui a sanctionné la rencontre entre la partie gouvernementale et les fédérations des syndicats au cabinet du ministre des Enseignements primaire, secondaire et technique, Prof. Dodji Komla Kokoroko.

« Après analyse, les secrétaires généraux des syndicats de base de la FESEN rejettent le relevé de conclusions qui a sanctionné la rencontre du 6 novembre. Un acte sera pris dans ce sens par la FESEN d’ici mardi à l’adresse du gouvernement », indique une note de la fédération.

La FESEN dit maintenir le mot d’ordre de grève déposé le 2 novembre dernier et appelle les enseignants à se mobiliser.

Pour information, les parties ont convenu vendredi d’un relevé de conclusions dont les termes sont les suivants : « Les échanges ont été sanctionnés, de façon consensuelle, en tenant compte des contextes sanitaire, socio-économique et sécuritaire qui prévalent tant au plan national qu’international, par la nécessité d’une revue complète du protocole d’accord, dans des délais raisonnables, par les différentes parties au protocole d’accord ».

Autrement dit, les parties mettent un frein au protocole d’accord sur l’éducation signé par les parties en avril 2018.  

Read 1616 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…