ADS
12 Oct 2020

Togo : la nouvelle approche des cantines scolaires, cas de la région Centrale

L’année scolaire 2019-2020 a été particulière. Le financement de la Banque mondiale ayant pris fin le 31 décembre 2019, les cantines scolaires ont été financées à partir de février 2020 par l’Etat togolais dans une approche de participation communautaire des villages bénéficiaires à raison de 10 F CFA par plat de repas servis. Comment les communautés ont-elles appréhendé cette nouvelle approche dans la région Centrale ?

Dans cette région, la mobilisation des parts de communautés est passée par des contributions en espèce (argent) et en nature (vivres).

Sur le premier volet, les communautés bénéficiaires de cantines scolaires ont pu mobiliser 4 516 200 F CFA sur les 15 474 800 F CFA attendus. Et pour ce qui concerne les vivres mobilisés, une partie a servi directement à la préparation des repas chauds aux écoliers et le reste est vendu pour soutenir la caisse des comités des parents d’élèves.

La contribution des communautés ne s’est pas faite sans difficulté. Plusieurs sensibilisations des communautés bénéficiaires ont été organisées sur leur contribution dans la poursuite de la fourniture de repas chauds aux écoliers. A ces rencontres, les leaders communautaires ont participé avec leurs populations.

Cependant, des difficultés ont été rencontrées dans la mobilisation des contributions communautaires à travers les villages. On parle de précarité de certains ménages, du statut social des parents à charge de certains écoliers et de réticence d’autres parents d’élèves à épouser la nouvelle approche.

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) n’abandonne pas la lutte en si bon chemin. Elle met les bouchées doubles pour accompagner les communautés à une meilleure compréhension de cette approche dans le but de booster la contribution des parents d’élèves des villages bénéficiaires.

Pour le compte de l’année scolaire 2019-2020, les opérations de cantines scolaires dans la région Centrale ont permis de toucher au total 14 068 écoliers des 45 écoles bénéficiaires. On note 18 écoles dans la préfecture de Tchaoudjo, 23 dans la préfecture de Mô, 2 dans la préfecture de Tchamba, une dans la préfecture de Sotouboua et une dans la préfecture de Blitta.

A travers ces 45 écoles, 1 230 387 de repas chauds ont été fournis au cours de l’année scolaire aux écoliers pour un montant de 153 798 375 F CFA à raison de 125 F CFA le plat sous la prestation de 344 mamans cantines.

Pour rappel, les cantines scolaires sont une sous-composante du projet de filets sociaux et services d base (FSB). Cette opération de fourniture de repas a pour objectif d’accroître l’accès des élèves des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers. Ce qui en retour devrait améliorer la fréquentation et la rétention des élèves dans les zones ciblées.

A.H.

Read 197 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…