ADS
19 Aug 2020

Togo : l'Université de Kara sous Pr Komla Sanda connaît une évolution 'spectaculaire'

Les apprenants l'ont surnommé ‘bulldozer’ à cause de son travail bien fait, sa capacité d'écoute et surtout les réformes qu'il a apportées à l'Université de Kara. Il s’agit de Pr Komla Sanda, le président de ladite université.

En 2014, l'université de Kara se dotait pour la première fois d'un outil de pilotage de sa gestion sur la période 2014-2024 à travers le plan stratégique décennal de développement (PS2D). L'adoption par le Gouvernement en 2018 du plan national de développement (PND) sur la période 2018-2022 interpelle plus que jamais l'université togolaise en tant qu'acteur de développement. En effet, l'université joue un rôle de 1er  plan dans la mise à la disposition de la société de talents et autres ressources humaines de qualité. En outre, par la recherche et l'innovation, elle participe très activement au développement de technologies résilientes de production ainsi qu'à la promotion de modes durables de consommation.

Des lors, les prestations de l'université doivent converger le plus possibles vers l'atteinte des objectifs de développement social et économique du pays. Face à la raréfaction des ressources financières dans un contexte de massification galopante des effectifs des étudiants, l'efficience et l'efficacité restent des cibles obligées vers lesquelles doit tendre l'action des différents acteurs de la gestion universitaire. La nécessité d'une gouvernance saine, l'obligation de reddition des comptes et la culture du résultat imposent désormais à tous une approche de management par la qualité pour une gestion axée sur les résultats. Les rapports périodiques d'activités et de gestion, le mécanisme d'audit interne sont autant d'outils désormais indispensables pour orienter la gestion universitaire vers la qualité et donc l'excellence. Les rapports institutionnels annuels produits depuis 2016 par l'université de Kara témoignent de l'engagement du président à rendre compte de son action afin de susciter l'adhésion de tous les autres décisionnels à cet exercice. Même si les activités universitaires sont par essence tellement foisonnantes et multiformes qu'il est souvent difficile d'en rendre compte de façon exhaustive, l'obligation de reddition de compte s'impose dorénavant à toute l'équipe dirigeante, dont le président de l'université, premier responsable de l'institution.

L'UK de 2016 à 2019 : des changements significatifs

Le décret présidentiel n° 2016-030/ PR du 11 Mars 2016, nomme Monsieur Komla Sanda, Professeur Titulaire de chimie, enseignant chercheur à l'université de Lomé, troisième président de l'université de Kara. 

Dès sa prise de fonction, le nouveau président, conformément au plan stratégique décennal de développement 2014-2024 de l'université de Kara, a placé son action sous le signe de la modernisation et de la marche vers l'excellence. Ainsi, de mars 2016 à 2019, l'action du nouveau président a porté essentiellement sur : 

- La construction/rénovation des locaux et infrastructures

- *le renforcement de la capacité d'encadrement des étudiants

- La diversification

- L'amélioration de la pertinence de l'offre de formation

- L'amélioration de l'espace de vie et des conditions de déplacement des étudiants

- La structure du cadre de recherche universitaire et la promotion de la recherche-développement

- L'amélioration de la gouvernance des facultés et instituts et le renforcement du cadre des prestations à la communauté etc...

Ces différentes actions ont été possibles à l'homme appelé communément  ‘bulldozer’ à cause de son travail bien fait, avec l'aide de ses prédécesseurs et surtout du gouvernement. Il a clôturé le campus Sud, il a construit et rénové des grands bâtiments au campus Nord, plusieurs grands bâtiments au campus Sud, structures de recherche universitaire en 2016 (de 3, on est à 9 de nos jours),  l’implantation de l'écoles doctorale, l'effectif du personnel enseignant est triplé grâce aux différents recrutements, les véhicules pour transporter les étudiants de 5 en 2016, sont passés à 12 de nos jours. Les véhicules administratifs en état de marche en 2016 est 09 mais de nos jours 34 etc........

Par sa vision créative pour éterniser la fondation de ces prédécesseurs, Prof SANDA Komla, grâce  l'aide du gouvernement, a mis sur pied les filières de Master de recherche, de licence à finalité professionnelle, master à finalité professionnelle et formations doctorales, modernisation du dispositif informatique de gestion du cycle de vie l'étudiant....

Read 104 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…