ADS
05 Feb 2020

Togo : une délégation de l’Assemblée parlementaire de la francophonie chez Alexis Aquereburu

A la suite de la visite qu’il a effectuée à l’Assemblée parlementaire de la francophonie à Paris, le maire de Lacs 1, Me Alexis Aquereburu, a reçu mercredi la visite d’une délégation de cette assemblée. Au cœur des échanges, la question de la lutte pour l’inscription des enfants sans identité dans le registre de l’état civil.

Conduite par le député français et en même temps secrétaire général parlementaire de la Francophonie, Jacques Cabal, cette délégation a visité en compagnie du maire de ladite commune, des établissements scolaires et le tribunal d’Aného.

« Le maire est venu nous voir à Paris au siège de l’Assemblée parlementaire de la francophonie. Il nous  a invités à venir voir ce qui se fait dans cette commune en matière de lutte pour l’inscription sur le registre d’état civil. Le maire a été particulièrement mobilisé autour de cette question et nous avons convenu de venir voir sur le terrain comment les choses se mettent en œuvre avec sa fondation Aquereburu & Parteners », a déclaré le député français.

Les résultats ont satisfait les visiteurs. « Grâce à la fondation et à l’engagement du maire, ce sont déjà 6000 personnes qui ont pu bénéficier de ce sésame », dira le chef de délégation.

A la fin de la tournée, il n’a pas manqué de donner son impression sur l’engagement dont font montre les acteurs contre cette question. « J’ai senti cette mobilisation de tous les acteurs, éducatifs, élus, judiciaires pour aller dans la même voie », a-t-il précisé.

Selon le député, il y a 250 millions d’enfants sans identité dans le monde francophone et l’Assemblée parlementaire de la francophonie veut faire baisser drastiquement ce chiffre d’ici 3 ans.

« Cela commencera par la commune Lacs 1 pour aller dans tout le Togo », a-t-il lancé.

La suite de cette visite, a promis le député, c’est la mobilisation de l’Assemblée parlementaire de l’ensemble des bailleurs mondiaux (UNICEF, UE, ONU, Banque mondiale) autour de la table pour soutenir des projets sur le numérique. Ce qui, a-t-il ajouté, permettra de mobiliser tous les acteurs,  des sages-femmes aux acteurs qui confectionnent les listes électorales.

« Nous devons éradiquer ce fléau inadmissible et qui ne dépend que de la volonté politique », a-t-il souligné.

Pour rappel, le conseil municipal de la commune Lacs 1 a délibéré que l'acte de naissance sera désormais gratuit dans cette commune. 

Propos recueillis auprès de Jeff le Prince

Read 1328 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…