07 Feb 2018

La LTDE rejette les accusations de Pr Dodzi Kokoroko

Des appels fusent de partout pour voir libérés Foly Satchivi, le président de la Ligue togolaise des droits des étudiants et ses dix (10) collaborateurs arrêtés ce mardi dans les encablures de l’Université de Lomé.

La Synergie des élèves et étudiants du Togo (SEET) se dit indignée. Dans un communiqué, le secrétaire général de cette association estudiantine, Basile Aménuvévé dit compter sur le bon sens des autorités universitaires et espère une libération de leurs camarades dans les prochaines heures pour, dit-il, « garantir la confiance envers les étudiants et assurer un climat apaisé et serein sur le campus universitaire de Lomé, surtout en ces périodes d’examen ».

L’Association solidarité planétaire-branche Togo (SP-BT) se dit étonnée. « L’arrestation dans un Etat de droit, obéit à des règles bien précises codifiées par les usages. La liberté d’association pacifique étant garantie par la Constitution togolaise, il ne nous paraît pas du tout judicieux cette manière de procéder qui met en péril la liberté d’association et d’activités syndicales dans notre pays », souligne-t-elle.

Sur RFI ce mercredi, Daniel Agbessimé, le secrétaire administratif a balayé du revers de la main les propos du président de l’Université de Lomé selon lesquels les étudiants arrêtés étaient munis de « frondes, lances et acides pour s’en prendre à la police universitaire ».

« Nos activités se sont toujours déroulées dans des conditions pacifiques. Ce sont les forces de l’ordre ou la police universitaire qui provoquent, attaquent les étudiants, les blessent, les matraquent, les gazent. La LTDE n’a jamais été violente envers qui que ce soit. Le président a donné des instructions que lorsque la police va vouloir les attaquer, qu’ils ne répondent pas », a-t-il déclaré.

La LTDE, outre la libération « immédiate et sans condition » des étudiants, demande aux autorités universitaires de convoquer dans les plus brefs délais, un « dialogue interuniversitaire sérieux ».

Pour mettre la pression sur les autorités gouvernementales et universitaires, la LTDE appelle les étudiants à une assemblée générale ce mercredi devant l’amphi 600 du campus de Lomé. 

Doit-on dire que même la rénovation de l’université de Lomé engagée par l’équipe conduite par Pr Dodzi Komlan Kokoroko ne suffit pas pour résoudre les problèmes des étudiants ?

Read 376 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…