ADS
27 Oct 2020

Togo : des producteurs leaders d'interprofessions agricoles se forment

Mises en place en 2019, les interprofessions agricoles rencontrent des difficultés. Ce qui les empêche d’être de véritables outils de développement des filières agro-pastorales et halieutiques au profit de tous les maillons, notamment la production, la transformation et la commercialisation. La Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) veut rectifier le tir.

Depuis mardi à Lomé, elle réunit grâce à l’appui financier de Agriculteurs français et développement international (AFDI), une quinzaine de leaders des organisations de producteurs, pour un renforcement de capacités. L’objectif, c’est de contribuer au développement des filières agricoles au Togo et à l’amélioration du revenu des producteurs.

En ouvrant les travaux inscrits sous le thème du rôle, de la responsabilité et de la stratégie d’influence des décisions au sein des interprofessions, le Secrétaire général de la CTOP est largement revenu sur les difficultés que rencontrent les différentes interprofessions.

« Si tous les acteurs conviennent que le maillon production représenté par les organisations de producteurs est le plus important, force est de constater que ce dernier est aussi le plus faible en termes de structuration, de gain de profit, de force de négociation et d’influence », a déclaré El Hadj Alidou Alassani.

A ceci, il faut ajouter selon lui un faible fonctionnement de certaines interprofessions depuis leur mise en place.  

« Les interprofessions, si elles sont bien exploitées, sont de véritables outils de développement des filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques au profit de tous les maillons », a-t-il souligné.

Pendant 2 jours, les participants auront à faire un état des lieux du fonctionnement des interprofessions et des difficultés rencontrées par les organisations de productions dans les filières anacarde, soja, maïs, riz, ananas, poisson, bétail, café et cacao, à renforcer la compréhension de la notion des interprofessions, les modalités de prise de décision et leur portée.

Il sera aussi question de définir les organisations de producteurs, les mécanismes de préparation de leur participation aux réunions et de compte rendu à leurs membres, de faire le diagnostic des problèmes rencontrées, de définir les priorités de plaidoyer et d’élaborer une feuille de route pour une meilleure efficacité de leur participation aux interprofessions.

Il faut rappeler que les interprofessions agricoles sont mises en place pour accompagner le développement des chaînes de valeurs et le renforcement des relations d’affaires entre les différents maillons des filières.

Read 350 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…