ADS
13 Aug 2020

Togo : eau, vin, cigarette, jus de fruits et bière ne seront plus consommés sans vignettes OTR

L’Office togolais des recettes (OTR) a trouvé le moyen d’empêcher le commerce illicite ou la contrebande de certains produits au Togo. En tout cas, l’eau, la bière, le soft drink, le vin, la cigarette et les jus de fruits importés ou fabriqués au Togo, doivent obéir à certaines règles de consommation relatives au Système automatisé de marquage des produits (SAM).

L’information a été portée à la connaissance de la presse jeudi à Lomé. Ce système de marquage fiscal sécurisé qui sera implémenté par la société SICPA, devient obligatoire à partir du 1er septembre prochain.

« Il s’agit de préserver la santé de la population togolaise, de lutter contre toutes les formes de commerce illicite, la contrebande, de manière à rendre au budget de l’Etat des financements essentiels à la qualité de vie des citoyens », a déclaré Peter Dossou Kponor, Directeur du contrôle fiscal à l’OTR.

Selon les informations, les flux d’importations de cigarettes et de bière par exemple qui échappent à ce contrôle au Togo sont respectivement de l’ordre de 40% et 80% avec à la clé 2,5 milliards et 3,5 milliards de francs CFA.

Si on y ajoute la TVA et autres droits, l’écart fiscal total est estimé à 14,7 milliards de francs CFA, soit 30,8% des recettes fiscales sur ces produits.

L’application du SAM, soutient l’OTR, sera très bénéfique aussi bien pour l’Etat togolais que pour la population elle-même. Elle permettra de faire croître les recettes pour le budget de l’Etat, de garantir la sécurité et l’authenticité des produits, de promouvoir l’économie légitime, d’assurer la traçabilité des produits concernés au Togo, afin d’identifier l’origine et la légitimité desdits produits, de supprimer les productions illicites, les importations illégales, la fabrication et la vente des produits contrefaits.

Pour la réussite de l’application de cette réforme fiscale, tout le monde doit y contribuer.

« C’est une réforme qui concerne tous les citoyens, tout le monde est appelé à contribuer à l’application de cette réforme. Pour consommer un article, il faut contrôler si la bouteille ou l’emballage porte une vignette ou un marquage de l’OTR », a souligné M. Kponor.

Le système dont il s’agit, assure-t-on, associe des technologies de sécurité matérielle et digitale. Les produits importés concernés seront, grâce au système, marqués depuis leur lieu de fabrication par une vignette tandis que ceux fabriqués au Togo seront marqués systématiquement.

L’OTR rassure les uns et les autres que le coût du marquage est tellement minime que le consommateur final ne ressentira une conséquence sur les prix des produits.  

Read 2761 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…