ADS
22 Jul 2020

Togo : des médias lancent télé-achat et déclarent la guerre à la consommation des produits importés

Face à l’importance que semblent avoir les produits importés sur les produits fabriqués par des entrepreneurs locaux, ce sont des médias qui choisissent de voler au secours de la consommation des produits locaux. Réunis au sein la plateforme ‘Bouge avec le 228’ (B228), ils ont lancé mercredi à Lomé un projet pour freiner ce phénomène qui fait du mal à l’économie togolaise.

Et c’est le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique qui a officiellement lancé le projet ‘Télé-achat’. Koutéra Bataka donne ainsi le top départ à cette initiative par laquelle la plateforme ‘Bouge avec le 228’ (B228) veut donner de la visibilité aux produits 100%, afin d’inciter les populations à leur forte consommation.

Cette conférence inaugurale a fait déplacer du monde au nombre desquels une centaine d’entrepreneurs, bénéficiaires de ce projet, Sahouda Gbadamassi-Mivedor, la Directrice générale du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), le dispositif gouvernemental qui accompagne le projet, et bien d’autres responsables institutions d’aide aux jeunes togolais.

Dans son mot de bienvenue à tous ces entrepreneurs qui visiblement comptent beaucoup sur télé-achat, Kofi Telli, le coordonnateur national de B228 a planté le décor de ce projet, ses tenants et aboutissants.

« Ce projet de la plateforme des médias engagés pour une forte consommation des produits locaux au Togo, vise à donner l’opportunité aux Togolais de faire leur achat en ligne au cours d’une émission spéciale. Ce sera une émission plateau de 30 minutes qui va avoir lieu 2 fois dans une semaine. Elle sera transmise en direct sur la télévision Direct7 puis reprise instantanément par toutes les plateformes sociales de la plateforme Bouge avec le 228 », a-t-il déclaré.

Au cours de l’émission, a poursuivi le premier responsable du site d’informations Global Actu, 2 entrepreneurs viendront vendre les qualités de leurs produits, afin d’inciter les populations à acheter et à consommer. Le public qui s’intéresse aux produits qui sont présentés, auront 2 numéros Togocel et Moov pour contacter en direct l’émission. Pour envoyer rapidement l’argent pour l’achat d’un produit ou d’un autre, ils auront à leur disposition des numéros Flooz et Tmoney.

Pour ces médias, le Togolais n'a plus besoin de mettre dans son assiette les aliments venus d'ailleurs au petit-déjeuner, au déjeuner comme au dîner. Même pour 'amuser la gueule', les produits des champs togolais et transformés au Togo par des jeunes dynamiques peuvent faire l'affaire. 

Pour la Directrice générale du FAIEJ, cette initiative privée met en exergue l’outil informatique dans un contexte sanitaire difficile, rapproche désormais les entrepreneurs des consommateurs et cadre bien avec l’axe 2 du PND qui ambitionne de développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives à l'horizon 2022.

« Ce projet de la plateforme Bouge avec le 228 permettra au monde entrepreneurial de passer du rêve à la réalité, en ce qu'elle rendra la consommation des produits des jeunes entrepreneurs réelle et effective », a-t-elle ajouté.

Le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique ne dira pas le contraire. Dans son mot de lancement, il a fait savoir que le projet télé-achat est une entreprise en soi qui doit être rentable aussi bien aux entrepreneurs qui verront leurs chiffres d’affaires augmentés et aux initiateurs.

« Par ce projet, les entrepreneurs peuvent augmenter leurs chiffres d’affaires par la visibilité qui leur sera donnée. Mais en retour, ils doivent contribuer pour que l’émission puisse durer dans le temps. Les initiateurs payeront des connections, il y aura du personnel derrière. Il faut que vous voyez comment par des contributions volontaires mais obligatoires vous pourriez aider pour qu’il y ait une ristourne qui permette que l’émission fasse long feu », a-t-il marqué.

Aux initiateurs du projet, il a demandé de penser à synchroniser avec d’autres médias comme des radios et des télévisions.  

« Restez professionnels, gardez une certaine régularité et une rigueur. Ce n’est que comme ça que vous ferez tâche d’huile demain », leur a-t-il conseillé.

Pour rappel, la première émission spéciale de télé-achat aura lieu dans la première semaine du mois d’août prochain.  

Read 580 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…