07 Nov 2019

Togo : la CEDEAO, l’UEMOA, la BOAD et la BIDC pensent à leur performance à Lomé

En quête de restructuration pour améliorer ses performances, l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) est en session à Lomé. Cette session, 3ème du Comité de pilotage du Programme d’appui au renforcement des capacités institutionnelles (PARCI), est en même temps la 1ère session dudit comité élargi à la CEDEAO et aux 2 banques sous régionales, notamment la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et la Banque d’investissement et de développement de lac CEDEAO (BIDC).

Pendant 2 jours, les participants à cette session vont dérouler tout un programme relatif à l’amélioration des prestations de ces 4 entités, pour répondre aux besoins d’efficacité et de performance organisationnelle dans la sous-région.  

« Cette réunion permettra d’examiner le nouveau règlement intérieur dudit comité, mécanisme de supervision et de pilotage du programme PARCI et à l’adopter. Les participants pencheront également sur l’état de mise en œuvre des différentes composantes du programme. Ils auront à apprécier les difficultés rencontrées dans cette exécution  pour une meilleure mise en œuvre des activités des différentes composantes et l’atteinte des principaux résultats du programme », a déclaré Assoukou Raymond Krikpeu, représentant résident de la commission de l’UEMOA au Togo.

Pour Dr Garba Lompo, représentant permanent de la CEDEAO au Togo, la réunion permettra de faire le point exhaustif de la mise en œuvre des devis-programmes et de l’assistance technique PARCI/CEDEAO et BIDC ainsi que des progrès dans la mise en place de la cellule FED de la commission de la CEDEAO.

« Le comité devrait également se pencher sur la réallocation des reliquats de la convention de financement et les perspectives pour une mise en œuvre réussie des projets », a-t-il ajouté.

Ce renforcement, dit-on, va concerner autant les systèmes, les normes que les personnes qui sont à la tâche au sein de ces organisations.

Le PARCI, qu’est-ce que c’est ?

Le Programme d’appui au renforcement des capacités institutionnelles (PARCI) est financé d’un montant de 12,5 millions d’euros dont 10 millions de l’Union européenne (UE) et 2,5 millions de la Commission de l’UEMOA. Il ambitionne de mettre aux normes de gestion internationales les institutions bénéficiaires de l’appui, afin de corriger les faiblesses institutionnelles ayant abouti à de faibles taux de performance et d’exécution dans la mise en œuvre des différents projets et programmes régionaux.

Initialement conçus pour l’UEMOA, les appuis de ce programme ont été élargis aux 2 banques suscitées et à lac CEDEAO sur recommandation du Comité d’orientation stratégique du programme indicatif régional du 10ème et 11ème Fonds européen pour le développement (FED).

Read 255 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
ADS
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…