04 Sep 2019

Togo : comptables et suivi-évaluateurs du ministère de l’agriculture à l’école

Pour une meilleure efficacité de la dépense publique, le gouvernement togolais a opté pour l’élaboration et la mise en oeuvre des budgets programmes dans les institutions de l’Etat. Les budgets programmes sont prévus pour démarrer en 2020. Le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique annonce déjà les couleurs en la matière. Le département de Koutéra Bataka fait former depuis mardi à Kpalimé (120 km au nord-ouest de Lomé) ses comptables et ses suivi-évaluateurs sur l’élaboration du budget programme.

Pendant 5 jours, ces hommes et femmes seront outillés sur la maîtrise des différents outils et étapes nécessaires dans l’élaboration du budget programme.

« La rencontre devra permettre d’appréhender l’importance du budget-programme dans la gestion budgétaire pour un meilleur résultat, mieux appréhender la formulation, la revue qualité des programmes, s’approprier les techniques d’élaboration du budget programme, identifier les différents acteurs de l’exécution des dépenses publiques et leurs responsabilités, mieux préparer et présenter le budget pour que l’usage des fonds publics soit plus transparent et mieux justifié, améliorer la transparence et accroître l’efficacité du budget et maitriser la sincérité des informations budgétaires et comptables », a déclaré à l’ouverture de cette session de formation, Dindiogue Konlani, directeur de cabinet dudit ministère.

« La réalisation des programmes doit se faire dans un cadre orienté vers l’efficacité et l’efficience de la dépense publique. Le budget  programme doit être mieux préparé  pour présenter l’usage des fonds publics pour plus de transparence et une meilleure justification », a-t-il lancé aux participants.

Le ministère organisateur place les travaux de cette rencontre dans le cadre Programme national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN).

Selon les informations, ce programme qui succède au Programme national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire pour 10 ans, veut contribuer à la réalisation principalement de l’axe 2 du Plan national de développement (PND 2018-2022), relatif au développement  des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

Read 201 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn

Related items

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…