10 May 2019

Togo : Charles Gafan lance les activités de l’ACAD pour renforcer le transit et la logistique

L’Association des commissionnaires agréés en douane (ACAD) est désormais opérationnelle. Ses activités ont été officiellement lancées vendredi à Lomé. C’est au cours d’une cérémonie officielle à laquelle ont pris part des membres du gouvernement, la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et Laurent Tamegnon, le président du Conseil national du patronat (CNP).

Vieille d’une vingtaine d’années, cette entité  qui se veut un regroupement professionnel qui vient redonner du tonus et le confort au secteur du transit et de la logistique, sera dirigée par un bureau de 12 membres présidé par Charles Kokouvi Gafan, PDG de Bolloré Transport & Logistics.  

« L’ACAD, en procédant au démarrage de ses activités, entend se muer en une force de propositions  pour une meilleure organisation du secteur tout en renforçant son apport à l’émergence de l’économie togolaise. Nous mettre ensemble, traduit notre volonté à faire progresser les pratiques de notre métier, à accroître notre visibilité et notre représentativité…bref, constituer un corps de convergence de bonnes pratiques  pour donner davantage de crédit à notre profession commune », a déclaré le président de l’ACAD.

Quelle est alors la pertinence de cette association certes d’envergure dans un domaine où il y a des associations qui œuvrent déjà pour la promotion du secteur au Togo ? Selon le président de l’ACAD, deux raisons justifient cette reprise des activités. Premièrement, a-t-il avancé, les commissionnaires agréés en douane ont besoin d’unir leurs forces. « C’est en s’entraidant qu’on peut initier des actions qui mettent en confiance les investisseurs », a-t-il ajouté.

En second lieu, le métier de commissionnaire en douane étant un métier ‘noble’, ‘professionnel’ et ‘respectable’ et au cœur des importations et des exportations du commerce international qui constitue un des socles importants dans l’économie du Togo, il est de bon ton d’avoir en face du gouvernement qui ne cesse de créer de bonnes conditions, des commissionnaires qui peuvent réussir le pari des réformes.  

« Depuis quelques années, les pouvoirs publics togolais multiplient des initiatives en vue de rendre le pays plus attractif. Grâce aux réformes déjà opérées, le Togo a enregistré une percée très remarquable dans le Doing Business l’année dernière. Malgré ses résultats très encourageants, les autorités nourrissent la volonté de garder ce cap ainsi que l’ambition de descendre sous la barre de 100 dans le prochain classement Doing Business. Pour réussir le pari de ces réformes, il faut un engagement de tous les acteurs économiques notamment les commissionnaires agréés en douane », a-t-il relevé.

Créée à l’initiative des membres de l’Association professionnelle des compagnies de navigation et de consignataires de navires du Togo (NAVITOGO), l’ACAD a la particularité d’être constitué de sociétés jouissant d’un agrément de commissionnaires en douane dont les principes fondamentaux sont basés sur la probité morale sans faille, a-t-il souligné.

Dans leur intervention, Komi Glé Ametepe, le 2ème vice-président de la CCIT et Laurent Tamegnon, le président du CNP ont salué l’initiative.

A ce jour, l’ACAD rassemble 11 entreprises intervenant dans le transport, la logistique et les formalités douanières pour tiers.

Read 527 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…