01 Nov 2018

Doing Business : Klassou parle de progression ‘spectaculaire’ et invite l’opposition au travail

Les résultats obtenus par le Togo dans le nouveau rapport Doing Business de la Banque mondiale, ne sont pas le fruit d’un hasard.  Si le pays part du 156ème rang pour être au 137ème, gagnant ainsi 19 places en un an et devient le 6ème Performer en matière de réformes positives au monde, 2ème Top Performer d’Afrique après le Rwanda et premier Top Performer de l’UEMOA, c’est parce que du travail a été fait en amont, a déclaré ce mercredi le Premier ministre, Komi Sélom Klassou.

Ces résultats, selon lui, sont le fruit de la création par décret l’année passée de la cellule de climat des affaires dirigée par une femme, en la personne de Sandra Ablamba Johnson. Cette cellule, note-t-il, s’est doté d’un plan de travail qui a permis de faire le suivi des 11 critères pour les 11 domaines que couvre l’évaluation du Doing Business. Le chef du gouvernement a donc rendu hommage au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Cette cellule, a poursuivi M. Klassou, a sérié les choses, travaillé fondamentalement sur les critères qui n’ont pas permis au Togo l’année dernière de connaître un classement meilleur. Et c’est tout ce travail de longue haleine qui a fait gagner un score de 55,20 points au Togo qui fait ainsi, a-t-il ajouté, une progression ‘spectaculaire’.

« La finalité, c’est de créer des conditions pour générer des ressources, créer de la richesse et faire face aux besoins de nos populations en matière d’éducation, de santé, d'accès à l’eau potable et à l’électricité mais également l’emploi de la jeunesse et d’autonomisation de la femme. Lorsqu’on aura fait bouger les lignes sur tous ces tableaux, on comprendra qu’on lutte pour éradiquer la pauvreté dans le pays », a-t-il relevé.

Cependant, reconnaît Komi Sélom Klassou, il y a du chemin à faire. Il a saisi l’opportunité de de la cérémonie de la publication de ce rapport 2019 de Doing Business pour lancer un appel à la jeunesse, aux femmes mais surtout à l’opposition et à la société civile.

A la jeunesse et  à la gente féminine, le Premier ministre dit de ne pas oublier que le 3 janvier dernier, dans son message à la nation, le chef de l’Etat a décidé que 20% des marchés publics seront désormais attribués aux jeunes entrepreneurs. « C’est dire que le gouvernement travaille à ce que les jeunes diplômés aient de l’emploi, que les activités des femmes puissent prospérer pour qu’ensemble, nous construisions notre pays dans la paix et la sécurité », a-t-il souligné.

A l’opposition et à la société civile, le chef du gouvernement fait savoir que le Togo n’a plus besoin de perdre son énergie dans des situations qui ne le méritent pas. « Ensemble, qu’on soit de la majorité, de l’opposition ou de la société civile, nous avons tous intérêt à mutualiser nos efforts pour le développement de ce pays », a-t-il lancé.

Read 255 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…