18 Sep 2018

Après Kovié, AFHON gagne Kolo Avétébé avec son projet agricole

Après les maraîchers ruraux de Kovié et de Mission Tové, le projet de « maraichage par introduction d’un système d’irrigation goutte à goutte associé à une gestion durable de la fertilité des sols dans les bas-fonds », foule le sol de Kolo Avétébé, toujours dans la préfecture de Zio.

L’ONG Actions en faveur de l’homme et de la nature (AFHON), initiateur dudit projet, a rencontré le mercredi 12 septembre la population agricole de ce village au cours d’une réunion présidée par Yawo Kpedzroku, représentant du préfet de Zio. Le projet y a été lancé sous le thème : « quelle importance du genre dans les mesures d’adaptation aux changements climatiques ».

Dans ce village situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Tsévié, les participants, notamment les bénéficiaires directs du projet et les populations locales, les représentants des ministères concernés, les autorités politiques et traditionnelles, ont été sensibilisés sur les grandes lignes du projet et ses acquis de la première phase.

« Le présent projet à double volet adaptation aux changements climatiques et atténuation des gaz à effets de serre, rentre dans la 2ème phase qui comprend son extension à Kolo-Avétébé. L’extension du projet initial met un accent particulier sur le soutien à la création d’une économie locale sociale et solidaire, promotrice de la résilience et de la sobriété carbone dans un contexte de lutte contre les changements climatiques », soulignent les responsables de l’organisation.

Pour eux, il devient urgent de résoudre les problèmes de formation de gestion efficace des ressources en eau, de faiblesse de l’offre et de l’accès des ménages aux combustibles améliorés, de déforestation, de pauvreté, d'emploi des jeunes, d’autonomisation de la femme, de la faiblesse de la formation dans le domaine et de la lutte contre les changements climatiques dans une approche liée au genre.

Les bénéficiaires de ce projet, la plupart des femmes, vont limer et frotter avec une diversification des activités économiques, à savoir la production et la vente des champignons, des produits maraichers, du compost et des briquettes.

D’autres composantes comme les technologies de valorisation des résidus agricoles ne seront pas en reste.

Dans son oeuvre, l'ONG Actions en faveur de l’homme et de la nature (AFHON) bénéficie du soutien financier de l'Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD) et son partenaire Région de Bruxelles-Capitale.

Read 346 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…