16 Aug 2018

L’APSFD-Togo va vers l’identification des 'brebis galeuses' de la micro finance

Le secteur de la micro finance joue un rôle important au Togo. Près de 2 millions de personnes sur toute l’étendue du territoire font confiance aux services financiers décentralisés (SFD). Le Togo est l’un des pays de la sous-région à détenir un bon taux de bancarisation grâce à la micro finance. Le secteur va d’ailleurs vers la micro assurance.

Cependant, il fait face à un enjeu de taille : la prolifération des SFD illégaux. Des institutions exercent le métier sans agrément. Pour redorer le blason, le bureau de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés au Togo (APSFD-Togo) a réuni ce jeudi à Lomé les directeurs généraux des SFD aux fins de prendre des mesures pour aider l’autorité.

« Il y a plusieurs préoccupations et les autorités monétaires et statutaires ont été obligées d’interpeler l’association professionnelle pour qu’elle puisse jouer son rôle par rapport à la gouvernance des SFD, surtout à la qualité des portefeuilles du secteur de la micro finance qui n’est pas au point », a déclaré Yombo Odanou, président de l’APSFD-Togo.

L’une des actions idoines, selon lui, c’est d’identifier les SFD illégaux. « Il appartient aussi à la population de se diriger vers les SFD agréés. Tout potentiel client doit demander à voir l’agrément avant de faire confiance, a-t-il ajouté.

La lutte ne sera pas facile, a-t-il prévenu ses collègues. « Si on se tait, on ira de mal en pis et ce sont les structures légales qui prendront le coup », a-t-il conclu.

A la fin de cette réunion, l’association professionnelle de défense des droits des SFD définira des actions, avec un chronogramme à l’appui, pour accompagner l’autorité à agir pour l’assainissement du secteur de la micro finance.

Read 262 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…