12 Jun 2018

Togo : vers le recensement des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat

Pour mener à bien le chantier de l'intégration à la comptabilité publique au Togo, conformément à la directive de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et du décret présidentiel y relatifs, « la comptabilité des matières » a fait l'objet d’un séminaire national ce mardi à Lomé.

Sur initiative du Centre autonome d'études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERDT), cet atelier national de sensibilisation vise à informer tous les acteurs impliqués dans la gestion des biens publics sur la pertinence de la tenue de la comptabilité des matières, ainsi que les rôles et responsabilités qui incombent à chacun d'eux.

« La tenue de la comptabilité des matières tire son essence de plusieurs facteurs que sont les dispositions juridiques nationales, les exigences communautaires et l'importance de la comptabilité des matières », a déclaré Kossi Assimaïdou, ministre de la Planification du développement.

Pour lui, la comptabilité des matières est une comptabilité d’inventaire permanent ayant pour objet la description des existants et des mouvements des biens appartenant à l’Etat, puis le suivi des immobilisations incorporelles, des immobilisations corporelles et des stocks.

« La tenue de la comptabilité des matières est un gage de bonne gouvernance qui permettra aux partenaires techniques et financiers d'accompagner davantage le Togo dans les efforts de réduction de la pauvreté et de promotion du développement qu'il mène », a-t-il martelé.

Le directeur exécutif du CADERDT, Odilia Gnassingbé, a précisé que la comptabilité des matières au sein des organismes publics a été révélé comme essentielle pour une meilleure gouvernance économique et pour favoriser l'efficience de la dépense publique « dans la mesure où elle concourt à une bonne gestion du patrimoine de l'Etat central, des administrations locales, des établissements publics à caractère administratif ».

Cet atelier sera suivi d'une formation approfondie des cadres de tous les ministères et institutions de la République portant sur le même thème. Après cette formation approfondie, une vaste opération de recensement des biens mobiliers et immobiliers de l'Etat sera lancée à partir du 1er juillet 2018 sur toute l'étendue du territoire national.

Bernadette A.

Read 422 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…