28 Sep 2017

Le MCC dit suivre de près l’évolution de la situation politique au Togo

« Au regard de l’importance des indicateurs de gouvernance dans l‘éligibilité des pays au programme du Millennium Challenge Corporation (MCC), l’institution suivra de près l’évolution de la situation politique notamment quant à la garantie des droits politiques et des libertés civiles en faveur des citoyens ».

Cette phrase est celle d’un communiqué rendu public par le MCC, à la fin de sa 3ème session ordinaire tenue ce mercredi à Washington aux Etats-Unis.

Les événements récents au Togo, poursuit la même source, soulignent l'importance de ces réformes pour que le pays continue son chemin vers une société plus ouverte et inclusive avec une économie axée sur le marché et portée par  le secteur privé, au bénéfice de tous les citoyens togolais.

Faut-il encore rappeler que les réformes que prend en compte le programme seuil (Threshold) auquel le Togo est éligible depuis décembre 2015, suite à la validation de dix (10) des vingt (20) indicateurs requis, concernent les technologies de l'information et de la communication (TIC) et le régime foncier.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le MCC a marqué par la même occasion, son soutien programme Threshold du Togo et autorisé l’équipe en charge du Togo, à procéder aux négociations  avec le gouvernement togolais, en vue de  la finalisation de l'accord de subvention du programme seuil. A la clé, il y a une importante enveloppe financière de 35 millions de dollars.

Le MCC promet demander l’autorisation du Conseil d’administration pour l’adoption du programme final, à la suite des négociations prévues dans le courant du mois d’octobre-début novembre.

Pour rappel, le communiqué informe que lors de la même réunion à Washington, les administrateurs ont approuvé le programme Compact, le plus consistant de cette initiative américaine, à la Côte d'Ivoire.

Initiative de l'administration américaine, le MCC consiste en un partenariat avec les pays qui ont réalisé une certaine performance dans les domaines de la bonne gouvenance dans la gestion des affaires publiques, la création d'un environnement favorable à l'initiative privée, ainsi que l'investissement dans le secteur social. 

Read 526 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…