ADS
13 Feb 2020

Togo-présidentielle : le Groupe des 5 dit son dernier mot sur le prochain scrutin

Un scrutin présidentiel aura lieu au Togo le 22 février prochain. Première de la vague d’élections de l’année 2020 dans la sous-région ouest africaine, cette échéance électorale est suivie de près. Entité qui semble jouer le rôle d’intermédiaire, le Groupe des 5 ambassadeurs ne veut pas se faire compter les événements.

Pour s’enquérir de la crédibilité et de la transparence de ce scrutin, le coordonnateur du Système des Nations Unies (SNU), le chef de la diplomatie de l’Union européenne et les ambassadeurs de France, d’Allemagne et des Etats-Unis ont visité la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon Damien Mama, coordonnateur du SNU, cette visite survient après la rencontre avec les 7 candidats en lice et les institutions de la République, notamment la Cour constitutionnelle, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et le gouvernement.    

« Nous avons souhaité venir à la CENI pour s’enquérir de l’état de préparation de l’élection présidentielle dont le premier tour aura lieu le 22 février. Nous avons eu l’occasion de partager avec la CENI les impressions que nous avons eues au cours de tous ces entretiens », a lancé le chef de la délégation de ces 5 diplomates.

La CENI, a-t-il poursuivi, leur a fait l’état de préparation de ces élections et des dispositions qui sont prises pour assurer la transparence et la crédibilité du scrutin.

« La CENI nous a fait et nous a fait part des dispositions qui sont prises pour assurer la transparence et la crédibilité du scrutin. Nous avons eu l’occasion par exemple d’apprendre de la CENI que les résultats des bureaux de vote seront affichés dans les bureaux de vote et tout citoyen pourra les consulter. Les dispositions sont prises pour que les rapports et les procès-verbaux des bureaux de vote soient disponibles en nombre suffisant dans les bureaux de vote afin que les représentants des candidats puissent avoir accès et aux résultats », a-t-il souligné.

Pour les 5 ambassadeurs, la CENI est en train de faire énormément d’effort pour s’assurer que le scrutin ait lieu de façon telle que souhaitée par les différents acteurs le 22 février.

« Nous ne pouvons que souhaiter que ce scrutin se déroule dans la paix et dans la transparence tel que le prévoient les dispositions légales de la République togolaise », a ajouté le diplomate béninois.

Read 831 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…