22 Oct 2017

Le Togo ne sera pas au Mondial du concours de programmation en avril prochain

Après la phase nationale du concours de programmation collégiale international (ICPC) en avril dernier, les jeunes programmeurs informatiques togolais se sont penchés sur la phase régionale de ce concours de programmation le plus ancien, le plus important et le plus prestigieux au monde, qui a lieu au même moment au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Niger et au Sénégal.

Au Togo, elle s'est déroulée ce samedi dans l'enceinte de l'ESGIS à Lomé. Cette phase regroupe les meilleures équipes retenues lors de la phase nationale. Au finish, on retient qu’aucune des trois (3) équipes retenues après la phase nationale dans les universités publiques et privées du Togo n’ont pas reçu leur quitus pour la phase mondiale.

C’est la même chose pour les équipes présentées par les cinq (5) autres pays de la sous-région  ouest africaine. En Afrique, seules les trois (3) équipes de l’Afrique du sud ont leur billet pour le Mondial qui se déroulera du 15 au 20 avril 2018 à Beijing en Chine.

« C'est vraiment dommage qu'il n'y a que trois équipes de l'Afrique du Sud qui vont compétir sur le plan mondial », s'est plaint Mme Kokoè Foli, Superviseur Business Direct du groupe MAPCOM-Technologie, la structure qui a pris sur elle d’accompagner les étudiants togolais dans cette aventure.

Selon elle, c'est dans la dynamique et l’optique de promouvoir la recherche de l’excellence et faire profiter les jeunes à ce prestigieux moment fort d'échanges, que le groupe MAPCOM Technologie a pris le soin de sponsoriser l’organisation de ce concours en Afrique de l'Ouest notamment au Togo.

On retient simplement que le club Milda de l'Université catholique de l’Afrique de l’ouest au Togo (UCAO) a été retenu sur le plan national parmi les équipes du Togo. Une enveloppe symbolique d'encouragement leur a été décernée.

Le concours de programmation collégiale (ICPC) est un concours de programmation multitâches, en équipe, qui opère sous les auspices de l’Association for Computing Machinerie (ACM), favorise la créativité, le travail d'équipe et l’innovation dans la construction de nouveaux logiciels, et permet aux étudiants de tester leurs capacités à fonctionner sous pression.

Bernadette A.

Read 603 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…